7

Critique de Louisiana, la couleur du sang #3

par vedge le mar. 20 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Autant en emporte le temps

Il y eu donc un temps, où des Français de Nouvelle France, ceux de la révolution et des lumières, ont profité de l’esclavage, pour faire fortune dans les plantations du Sud de l’Amérique. Il y eu un temps où des Français ont pensé, avec force et constance, qu’une femme ou un homme, noirs, n’étaient pas un être humain comme les autres, un semblable, et que la condition d’esclave, seule, leur convenait. Édifiant. La ségrégation ne fut pas l’apanage de l’Amérique, l’esclavage non plus. Combien d’armateurs français ont fait fortune par le commerce des esclaves, combien de reculs la France a opéré dans ses départements d’outre-mer ou ses colonies avant l’abolition de l’esclavage ?

Et que dire de la condition féminine au cœur de cette trilogie ? Combien de temps nous aura-t-il fallu à nous aussi, pour donner le droit de vote aux femmes, qui ne l’on eu par décret de De Gaulle qu’en avril 1944. Combien de temps pour dénoncer les porcs et combien en faudra-t-il pour mettre fin aux féminicides ?

A travers ce récit romancé, basé sur des faits réels, d’une histoire familiale tumultueuse et non exemplaire, les auteurs nous mettent face à l’histoire de la France, même si elle se déroule sur un autre continent.

Cette vieille femme, que le questionnement de ses petites filles incite à interroger sa mémoire, au soir de sa vie, pour se remémorer de vieux et mauvais souvenirs est touchante. Trois tomes de récit réaliste, au dessin hachuré et parfois sombre, comme les évènements rapportés, et une fin plus apaisée, des retrouvailles et le d’part d’une femme ayant accepté son histoire familiale, pour mieux s’en libérer.

C’est un récit poignant et touchant, d’une histoire familiale de français esclavagistes, propriétaires de plantation en Louisiane qui nous est contée. Ségrégation, misogynie, faiblesse des hommes et force des femmes, un récit cru d’une époque révolue, mais qui ne doit jamais s’effacer des mémoires pour ne pas la répéter.

En bref

C’est un récit poignant et touchant, d’une histoire familiale de français esclavagistes, propriétaires de plantation en Louisiane qui nous est contée. Ségrégation, misogynie, faiblesse des hommes et force des femmes, un récit cru d’une époque révolue, mais qui ne doit jamais s’effacer des mémoires pour ne pas la répéter.

7
Positif

Histoire édifiante sur la période esclavagiste des français en Louisiane

De très beaux portraits de femme dans un contexte de déconsidération exacerbé

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2508)
Autres critiques de Louisiana, la couleur du sang
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)