8

Critique de Les Gardiens de la Galaxie

par ScoobyDam le dim. 10 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
Psychocosmologie

Plutôt mitigé par le premier tome de ce nouveau run des Gardiens orchestré par Al Ewing, il faut que j’avoue que j’ai été très agréablement surpris par ce second album.

Je critique assez souvent négativement les histoires cosmiques de chez Marvel car je trouve que cela tourne en rond et qu’à part pour le visuel, je ne prends pas souvent de plaisir extraordinaire à en lire. C’est donc sans trop d’attentes que je me suis lancé dans la lecture de ce second tome écrit par Al Ewing et j’ai beaucoup aimé la direction que cela a pris. Je disais à la fin de ma critique du premier tome que j’attendais de voir la suite ; eh bien je ne suis clairement pas déçu.
Comme tout récit, il y a quelques défauts cependant, et comme tout Marvel, il y a beaucoup de sous-intrigues plus ou moins intéressantes qui cassent quelquefois le rythme de l’action principale mais dans la globalité de cet album, j’ai vraiment passé une agréable lecture.
Dans les premières pages, on a une remise en question totale de Nova Prime que j’ai beaucoup aimée. Quand un héros cède à ses faiblesses et laisse tomber le masque du super-humain très sûr de lui, je trouve toujours que ça apporte beaucoup (quand c’est bien fait). Toute cette analyse du ressenti du personnage ouvre l’album et, en feuilletant, j’avais un peu peur de m’ennuyer mais finalement ça débute parfaitement ce nouvel opus.
Outre cet aspect psychologique qui est très bien dosé tout au long du récit, on y suit la nouvelle équipe des gardiens de la galaxie lors de deux événements Marvel : Empyre puis le début de King in black. Autant j’ai toujours un peu de mal avec ces événements partagés, autant là, j’ai trouvé que c’était plutôt bien amené sans que ça ne s’étire et ne dure trop en longueur. Puis on rattrape enfin les événements du premier tome.

Pour illustrer les 7 chapitres composant le recueil, Marcio Takara est au dessin sur les premiers numéros et Juann Cabal reprend ses crayons pour les 4 derniers épisodes. Les deux artistes ont des styles qui s’enchaînent très bien sans troubler la lecture, deux styles que j’aime bien avec une préférence pour Takara dont la patte me parle plus.
Les couleurs de Federico Blee complètent parfaitement l’album que ce soit avec l’un ou l’autre des dessinateurs.
Je souhaite également préciser que les couvertures de Rafael Albuquerque présentes entre chaque chapitres m’ont beaucoup plu et apportent un autre style graphique très intéressant.



Côté édition, on est toujours sur du Panini en couverture dure. Le papier est agréable et rend bien les couleurs. On râle souvent, à juste titre, sur cet éditeur pour les traductions soit approximatives, soit dénaturant le texte original mais je voudrais souligner que je trouve les dialogues très limpides ici et que cela doit jouer sur mon appréciation globale de l’album ; après je n’ai pas regardé en VO mais la VF m’a parue très agréable à la lecture.

En bref

Ce second tome du run des Gardiens de la galaxie par Ewing m’a plus plu que le premier de par la direction prise et les thèmes abordés. Cela reste du cosmique de chez Marvel mais dont la dynamique m’a plus touché qu’à l’habitude.

8
Positif

L’aspect psychologique développé des personnages

Le dessin

Les couvertures (dont celle choisie que je trouve très jolie)

Negatif

L’incapacité de Marvel à faire mourir des personnages…

Des petites longueurs et des sous-intrigues très anecdotiques

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (76)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Les Gardiens de la Galaxie
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • Auray
    Staff

    Bon, je prendrai le deuxième tome alors!