8

Critique de Ookami Rise #1

par Auray le mar. 9 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
Une autre alternative

Panini Manga se renouvelle en ce moment tout en respectant vraiment son catalogue. De plus, on est vraiment ravis de revoir pointer de nouvelles franchises comme Ookami Rise. Effectivement, ce type de série se fait trop rare en ce moment, à part quelques rééditions du genre d'Eden de monsieur Hiroki Endô bien entendu. Il faut dire que notre nouvel ami est tout à fait dans ce genre, et nous envoie ici une autre alternative.

Nous sommes dans une dystopie. Le Japon n'existe plus, il est désormais partagé entre la Russie du nord et la Chine du sud. L'archipel est désormais un no man's land. Par rapport à l'ambiance typique d'un Eden, on a un petit plus, les Wolang. Ces espèces de sujets de laboratoire ratés vivants sur ce territoire sont en fait de grands loups. Parfois, ils seront gigantesques et proches donc d'un animal marchant sur ses quatre pattes. D'autres, seront plus à taille humaine, et donc, sur leurs deux jambes. Ce qui est sûr, c'est que tous sont dangereux, et donc méprisés, alors que ce n'est pas un choix de base d'être un de ces abominables à la base. En bref, on a affaire à une nouvelle espèce de parias.

Au milieu, il y a le jeune intrépide Akira qui fait partie du camp armé adverse. Un des rares à les considérer, malgré le fait qu'il se doit de les maîtriser. Une bataille fait rage, et ça risque de tout changer pour celui qui était jusque-là réservé à faire juste son travail discrètement et efficacement. Une de ses collègues va rentrer en ligne de compte, en plus de reconnaître un visage connu dans le camp adverse. En découlera un retour dans le passé de notre héros, mais cette fois, accompagné de deux autres personnages, pas du tout inintéressant non plus. Ken, Akira et Isaku vont devoir faire face seuls à leurs geôliers et à l'extrême pauvreté. Survivre dans ce monde hostile semble soudain impossible.

Dans cette version française, on aura le droit à quelques pages couleurs. Mais, il faut avouer que le dessin de Yu Ito ne s'y prête pas vraiment. Il est bien plus agréable en noir et blanc. Ce n'est pas les plus belles esquisses que j'ai pu voir dans ma vie de lecteur, pour autant, ils se situent au-dessus de la moyenne. Il faudra se réserver un deuxième tome afin de pouvoir peut-être apprécier une progression comme c'est souvent le cas dans les mangas.

Okkami Rise est un opus futuriste. Il nous cause rapidement malgré sa situation géopolitique éloignée, car la guerre est un sujet encore d'actualité, la pauvreté aussi, malheureusement. Mais, il y a aussi des amitiés qui naissent des bas-fonds, et ceux-là, sont immortels. C'est cette histoire que l'on vous conte, en plus de vouloir jouer aux loups. Par contre, le premier qui sera toucher n'aura pas le droit à une seconde chance ! Au final, il faudra surveiller la suite...

En bref

« Cet été-là... On était seuls tous les trois. »

8
Positif

Une histoire bien menée

L'ambiance à couteaux tirés

Les Wolang sont badass

Ken, Akira et Isaku

Negatif

Un dessin juste au-dessus de la moyenne

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (632)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ookami Rise
Boutique en ligne
8,29€
Boutique en ligne
8,29€
Boutique en ligne
8,29€
Boutique en ligne
8,29€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)