9

Critique de Mars red #1

par Pois0n le jeu. 18 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un petit bijou dans un écrin rouge sang

L'ère Taishô, des vampires, un côté militaire très présent, le tout servi par un graphisme incroyable : « Mars Red », c'est un peu la soupe deluxe d'ingrédients que tu n'aurais jamais pensé à mélanger ensemble, mais qui se révèle d'une saveur incroyable.

A ce titre, la couverture ne lui rend pas vraiment justice, même si Soleil a mis les petits plats dans les grands avec une finition métallisée du plus bel effet qui attire pourtant l’œil. Par contre, si l'on prend la peine de l'ouvrir, la splendide page couleur et la finesse des dessins collent une sacrée beigne. (La beauté de l'ensemble du casting aussi.) Plus que l'histoire elle-même, qui contrairement à ce que le résumé pouvait laisser penser, n'est pas vraiment portée baston. Ce qui n'est sans doute pas plus mal, les passages d'action tendant à être plutôt confus et pas spécialement lisibles. Il s'agit là du seul point faible de ce premier volet.

L'ambiance de « Mars Red » est tout simplement unique. En 2021, on en a pourtant lu, des trucs, depuis le temps, mais il est des séries qui parviennent encore à tirer leur épingle du jeu, et le cocktail a priori improbable fonctionne tout simplement du tonnerre. Certes, il s'agit là d'un tome d'introduction, où l'on nous présente avant tout les personnages et leurs objectifs, mêlant vie professionnelle et privée. Si, du côté de l'unité « Code Zéro », il s'agit d'obéir aux ordres tout en gérant les regrets de la vie mortelle et l'abandon de ses proches, Aoi, la jeune journaliste bien décidée à comprendre ce qui se passe, ignore encore à quel point elle est liée à ladite unité. Pas nous, ce qui fait tout le sel du truc. Le récit est donc moins violent qu'intimiste, plus porté sur la narration que l'action, ce n'est pas forcément ce à quoi l'on s'attendait mais c'est bougrement réussi.

La série étant basée sur une pièce de théâtre, l'auteur (celui de l’œuvre originale !) et l'illustratrice savaient d'emblée où ils allaient, et ça se ressent dans la narration, sans temps mort mais posée. En outre, le manga se terminant en trois tomes, l'on n'a pas trop à craindre que ça parte dans tous les sens. En tout cas, pour le moment, on ignore encore où le scénario va nous emmener.

Vous l'aurez compris, « Mars Red », c'est la très bonne surprise que l'on n'avait vraiment, mais alors vraiment pas vu venir !

En bref

L'ère Taishô, des vampires, un côté militaire très présent, le tout servi par un graphisme incroyable : « Mars Red », c'est un peu la soupe deluxe d'ingrédients que tu n'aurais jamais pensé à mélanger ensemble, mais qui se révèle d'une saveur incroyable. « Mars Red », c'est la très bonne surprise que l'on n'avait vraiment, mais alors vraiment pas vu venir !

9
Positif

Un cocktail original qui fonctionne vraiment très bien

Visuellement incroyable

Le rythme de la narration parfaitement équilibré

Tous les persos sont canons ^^

Ca donne envie de lire la suite !

Negatif

Les scènes d'action pas franchement lisibles

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (291)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Mars red
7
Mars red T.1

Mars red T.1 Staff

Lire la critique de Mars red T.1

Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • FrEaK
    Membre

    Super chronique Pois0n, merci !