4

Critique de Van Helsing vs. Robyn Hood

par Ben-Wawe le lun. 6 déc. 2021 Staff

Rédiger une critique
Rencontre bien trop classique entre la Robin des Bois féminine et la chasseuse de vampires de l'Univers Grimm

Reflexions Editions publie des comics sur plusieurs pans de la culture populaire, entre The Crow et Snake Plissken.
L'éditeur propose en 2021 une percée dans le Grimm Universe de Zenescope Entertainment, maison d'édition américaine souvent connue pour ses couvertures sexy. On y retrouve des versions féminines des grands mythes et contes populaires, avec des comics en eux-mêmes souvent plus sages, très classiques dans les intrigues et finalement correctement réalisés.

Reflexions Editions parie en France sur la franchise Robyn Hood, où l'adolescente Robyn Locksley arrive dans l'étonnante dimension Myst après avoir subi une vie misérable et les pires abus sur Terre. Elle y mène une révolte contre le Roi John, puis revient chez elle pour se venger.
Robyn Hood : Origin révèle ces premiers pas violents d'une adaptation hélas maladroite, tandis que Robyn Hood : Wanted propose une suite plus maîtrisée, plus intéressante, plus agréable ; tout simplement meilleure.

Le lecteur peut alors retrouver cette héroïne tourmentée, formidable à l'arc mais aussi hantée par une puissance obscure liée à sa naissance, dans le tome Van Helsing VS Robyn Hood.

Cette saga en quatre épisodes nous propose une Robyn Hood plus âgée et expérimentée que dans les deux premiers tomes en France, désormais détective privée et justicière urbaine. Elle retrouve ici Liesel Van Helsing, qu'elle connaît déjà.
Cette autre héroïne est née au XIXe siècle et, fille du célèbre chasseur de vampires ennemi de Dracula, est le fléau des morts-vivants, notamment grâce à son génie scientifique étonnant. Liesel inspire d'ailleurs la série TV Van Helsing sur Syfy, ce qui confirme le succès d'au moins une proposition Zenescope.

Van Helsing VS Robyn Hood voit les deux héroïnes remonter la piste d'un baron du crime, Von, qui veut utiliser des vampires comme force de frappe contre ses concurrents. Ce même Von utilise un savant perdu, Igor, pour obtenir plus de vampires via une méthode scientifique, mais Robyn et Liesel s'y opposent.
Hélas, Robyn Hood est soudain infectée par le virus vampire. Son amie Van Helsing entame une course contre la montre pour retrouver et sauver l'archère, avant qu'elle ne goûte au sang humain... alors que Von gagne en galon et en influence.

Ralph Tedesco, cocréateur de Zenescope Entertainment et du Grimm Universe, rédige le scénario, après avoir conçu l'histoire avec Joe Brusha et Dave Franchini. Les auteurs forgent en effet une intrigue classique, comme souvent dans les productions de cet univers partagé. Et si cela fonctionne régulièrement, car il est agréable de retrouver des rebondissements un peu anciens anciens, le ressenti est ici moins positif.
En effet, Van Helsing VS Robyn Hood n'a guère d'originalité dans l'approche, et s'inspire du canevas popularisé par Marvel – d'abord elles s'affrontent, ensuite elles s'allient ! Mais cela peine, ici.
Robyn et Liesel sont apparemment déjà proches, même si ce n'est pas creusé. Elles se combattent via un procédé qui a du sens dans l'intrigue, mais sonne hélas fort cliché dans l'exécution. Comme trop souvent dans cette histoire.

Ralph Tedesco ne donne pas d'élan à cette base solide mais déjà-vue. Sa saga n'a rien de honteux, mais les rebondissements sont trop attendus, trop prévisibles, et finalement trop plats.
L'on voit certes une Robyn Hood transformée, mais cela ne donne que de trop rares moments violents ou inquiétants. L'idée qu'un gangster utilise des vampires pour avancer dans la hiérarchie criminelle est bonne, mais Von n'a que peu de charisme et les interactions sont trop limitées. Son bras droit vampire est charismatique, mais elle aussi apparaît trop peu.
Beaucoup de bons éléments, mais jamais achevés.

Le titre lui-même est d'ailleurs trompeur. Certes, Liesel et Robyn s'affrontent... mais trop peu, trop rapidement, et sans jamais constituer un une opposition réelle ! Les circonstances le justifient, mais la promesse n'est pas forcément tenue.
Un regret pour une saga passe-partout, qui se conclue un peu facilement, par la grâce d'un traitement miraculeux via le personnage du savant, lui aussi remplaçable.
Pour alors un ensemble très tiède avec, surtout, ce manque de contextualisation : le lecteur des deux premiers tomes de Robyn Hood est perdu par tant de changements ; alors que l'on n'apprend rien ici de Liesel Van Helsing, ce qui est dommage vu le potentiel ici entrevu.

Allan Otero réalise le graphisme des quatre épisodes, et le résultat est plutôt bon.
Les productions Zenescope Entertainment bénéficient de couvertures jolies et sexy, mais le dessin intérieur est souvent moins bon. Allan Otero n'est pas un dessinateur formidable, mais ses planches sont assez solides.
Oh, ce n'est ni extraordinaire, ni pleinement maîtrisé. Quelques visages ou postures sont surprenantes. Mais l'ensemble est correct, la narration est réussie, et quelques bagarres sont bien menées.
Rien de formidable, mais un ouvrage professionnel et sérieux.

En bref

Van Helsing VS Robyn Hood n'est pas une mauvaise lecture... mais n'est pas non plus une bonne histoire. Trop classique, trop prévisible, trop passe-partout, le récit se déplie sans surprise, et finalement sans entrain. Les personnages sont trop peu présentées, et l'on passe à côté de la lecture. Dommage, car les idées sont bonnes, et le graphisme est très correct.

4
Positif

Un récit classique, qui rappelle un canevas déjà-vu réconfortant.

Quelques bonnes idées de base.

Un graphisme correct et réussi.

Negatif

Une intrigue tellement classique et sans surprise que le rythme s'effondre.

Des idées jamais achevées, et donc frustrantes.

Un manque de contextualisation et de présentation des personnages, trop obscures pour les lecteurs qui ne connaissent pas tout Zenescope Entertainment.

Ben-Wawe Suivre Ben-Wawe Toutes ses critiques (22)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)