10

Critique de Goldorak

par damss le sam. 29 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Une histoire magnifique de fans pour des fans

Kana et les différents auteurs de cet album offre une chance aux fans de Goldorak de replonger dans leur enfance et découvrir une suite à l’histoire de tous ces personnages que sont Actarus, Alcor, Vénusia, Phénicia et j’en passe. Le pari délicat qu’ont pris les auteurs est d’offrir une suite qui doit absolument plaire aux fans, rester fidèle à la série initiale tout en offrant une histoire crédible… Une histoire sûrement difficile à écrire et en mettre en images, mais une chronique tout aussi délicate à retranscrire…

Les premières pages dénotent de la série originale. On découvre le quotidien d’Alcor, devenu trader, celui de Vénusia, devenue interne dans un hôpital. Nous sommes dans la ville, loin de la tranquillité du ranch. Puis c’est l’arrivée du Golgoth et de la destruction… Nos amis vont être contraints de se retrouver pour reprendre la lutte à bord de leurs vaisseaux, mais sans leur meneur… Combat difficile et perdu d’avance. Ils apprennent par hasard qu’Actarus est de retour sur Terre mais très faible et complètement hagard…

Au fil des pages, l’histoire se construit. Bercé par cette série étant enfant, je parcours ces planches avec mon regard d’adulte et je découvre avec plaisir que les auteurs, fans de la première heure, sont dans le même cas. Non, vous ne trouverez pas le scénario classique du bien contre le mal, mais une histoire teintée de plusieurs réalités qui est à l’origine d’un grand nombre de guerres totalement insensées. On retrouve donc Actarus, bien évidemment, mais ce n’est plus le héros indéfectible d’antan, celui d’aujourd’hui doute, prend du recul sur les choses et essaie de trouver un sens à ses combats qui n’ont semble-t-il jamais de fin. La violence entraîne-t-elle toujours la violence ?

Les auteurs sont arrivés à jongler en continu entre la nostalgie de retrouver nos personnages d’antan, avec énormément de clins d’œil, et l’envie d’offrir une histoire digne, plausible, crédible et dans l’air du temps. La mécanique d’un épisode reste plus ou moins identique, le méchant arrive, nos héros se retrouvent en difficulté, puis une solution est trouvée et l’ennemi repoussé mais tout le travail des auteurs a été ces petits éléments distillés au fil des pages pour travailler sur la psychologie des personnages. Ils ont su voir comment pouvaient évoluer nos héros, voir comment l’après Goldorak se vivait pour chacun d’entre eux et offrir des retrouvailles réalistes, c’est-à-dire difficile avec des sentiments partagés propres à chacun d’entre eux. Les scénaristes ont réussi à faire revivre à la fois les personnages principaux mais aussi les personnages secondaires et on en redécouvre certains avec beaucoup de plaisir. Je parlais de clins d’œil, je ne vais pas tous les dévoiler, mais cela va des habits, à la chanson en passant évidement par la transformation d’Actarus ou encore les différents noms des attaques des différents vaisseaux… Rien n’a été oublié, rien n’a été laissé au hasard, on tient entre les mains une bande dessinée faite par des fans pour des fans dans le respect le plus total de la série, de l’esprit de Go Nagai en offrant pourtant une touche réaliste, humaine, dramatique à une histoire dont la conclusion est particulièrement réussie.

Les dessins sont eux-aussi particulièrement bien réalisés. Absolument rien à redire, ils contribuent beaucoup à ce sentiment de nostalgie qui nous envahit dès les premières pages. Avec une patte graphique actuelle, ils ont réussi par différents effets de colorisation, à rendre certains passages dans le style de l’époque. Le chara-design des personnages est bien respecté et même si on les voit vieillis au départ, après une séance de rasage et quelques vieux vêtements, on se replonge 40 ans en arrière (Bon, j’ai essayé de faire pareil avec un vieux survêtement, mais cela n’a pas donné le même rendu ^^’). Le découpage est incisif et participe à donner du rythme. Il permet aussi de mettre au premier plan certaines découvertes ou certains rebondissements. Les scènes de combat sont bien rendues et on prend plaisir à revoir évoluer sous nos yeux ces vaisseaux qu’on pensait à jamais disparus, reliques de nos souvenirs.

Petit bonus non-négligeable, un cahier graphique de 30 pages en fin d’album qui explique un peu les tâtonnements de l’équipe et les différentes orientations et décisions qu’elle a dû prendre…

Bref, c’est un véritable coup de cœur pour ma part. J’étais plutôt sceptique au départ car Goldorak est un monument pour toute une génération pour laquelle l’accès à la télévision était rare et le choix des chaînes et des programmes plus que limité… C’était un de ces rendez-vous que de nombreux enfants ne rataient pas… Les auteurs ont su très rapidement me rassurer tant par la patte graphique que par l’écriture du scénario. Moins légère, plus ciblé adulte, l’histoire est profonde et respectueuse de l’univers créé par Gô Nagai. Les scénaristes ont pris le temps d’étoffer la psychologie des personnages et offrent une magnifique histoire avec une jolie conclusion, dans l’esprit, une fois encore, de la série. Je ne peux que le conseiller à tous les fans de Goldorak, les autres passeront un bon moment mais passeront à côté d’un nombre très important de clins d’œil glissés un peu partout, que ce soit dans les paroles, les détails des décors, les gestes, les noms, etc… Une histoire somptueuse faite par des fans pour des fans, un hommage qui j’espère a séduit Gô Nagaï autant qu’il séduira les lecteurs. Un grand merci aux auteurs pour cette initiative réussie en tout point, car au-delà de leur propre plaisir à mener un tel projet au bout, ils ont réalisé un magnifique hommage à Goldorak qui ravira sans nul doute tous les fans !

En bref

Bref, c’est un véritable coup de cœur pour ma part. J’étais plutôt sceptique au départ car Goldorak est un monument pour toute une génération pour laquelle l’accès à la télévision était rare et le choix des chaînes et des programmes plus que limité… C’était un de ces rendez-vous que de nombreux enfants ne rataient pas… Les auteurs ont su très rapidement me rassurer tant par la patte graphique que par l’écriture du scénario. Moins légère, plus ciblé adulte, l’histoire est profonde et respectueuse de l’univers créé par Gô Nagai. Les scénaristes ont pris le temps d’étoffer la psychologie des personnages et offrent une magnifique histoire avec une jolie conclusion, dans l’esprit, une fois encore, de la série. Je ne peux que le conseiller à tous les fans de Goldorak, les autres passeront un bon moment mais passeront à côté d’un nombre très important de clins d’œil glissés un peu partout, que ce soit dans les paroles, les détails des décors, les gestes, les noms, etc… Une histoire somptueuse faite par des fans pour des fans, un hommage qui j’espère a séduit Gô Nagaï autant qu’il séduira les lecteurs. Un grand merci aux auteurs pour cette initiative réussie en tout point !

10
Positif

Un magnifique hommage de fans pour des fans

Un nombre incroyable de clins d'oeil à la série

Une histoire qui sort du classique combat du bien contre le mal pour apporter une touche dramatique et réaliste

Des dessins superbes qui contribuent à cette douce sensation de nostalgie

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Autres critiques de Goldorak
8
Goldorak

Goldorak Staff

Lire la critique de Goldorak

9
Goldorak

Goldorak

Lire la critique de Goldorak

Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)