9

Critique de Kaguya-sama : Love Is War #8

par Auray le dim. 24 avril 2022 Staff

Rédiger une critique
Miko Iino s'en mêle !

Le Bureau des élèves a une petite nouvelle, Miko Iino. On pourra à présent compter sur elle pour dynamiser quelques chapitres. Vous avez d'ailleurs sa fiche personnage en fin de tome. Preuve, s'il en fallait une, qu'il faudra compter sur elle à présent. Mais, si vous êtes attentifs, on nous indique dans le sommaire que son rôle sera transmis dans ce tome. Je vous laisserais donc découvrir celui-ci, comme le souhaite son créateur.

En attendant, on n'a pas encore fêté sa venue au sein de la BDE. Ce sera chose faite dans ce tome huit, et, notamment, dans le chapitre soixante-dix-sept. Il y aura aussi en fin de tome, un retournement de situation la concernant. Celle-ci a peut-être plus de mal à faire sa place que l'on pense, et, le pire est envisagé. Faut dire que la petite a du caractère, il en faut, face au reste de la bande. Elle va vouloir que tout soit droit, pas facile quand tout va de travers.

On remarque, un peu comme Yû Ishigami jusqu'à maintenant, qu'elle apparaîtra de temps en temps pour donner juste un avis, ou, pour clôturer un chapitre en beauté par une soudaine apparition, accompagnée de la petite phrase dévastatrice qui va bien. De plus, elle permet aussi d'agrandir le groupe de filles, et donc, leurs petits jeux du quotidien. C'est plutôt agréable cette ambiance !

D'ailleurs, je rebondis sur Ishigami qui commence à devenir plus intéressant, surtout lorsqu'il s'aligne (enfin) sur le charisme du président Shirogane. Car, on aura pendant tout un chapitre, un filtre type manga d'amour. L'occasion d'admirer les personnages sous un angle édulcoré, et surtout, d'apprécier tout le talent d'Aka Akasaka. Incroyable, on se croirait vraiment dans un shojo ! À noter que les dialogues font mouche aussi.

Et puis, on aime toujours les désormais cultissimes plans foireux, comme la fois où nos deux tourtereaux s'enferment exprès dans le cagibi du gymnase au sein de la prestigieuse académie Shûchiin. Aucun n'avouera son amour, pourtant, on se rapproche doucement de la déclaration d'amour. On a hâte ! Dans un jour futur, vraiment ?

Sinon, les filles vont même devoir avouer de qui elles sont amoureuses. La réponse de Chika Fujiwara est excellente. Personne ne devinera de suite. Contrairement à Shinomiya, qui arrive de moins en moins à cacher ses pensées. Encore une fois, les réponses ne sont pas à rechercher dans les paroles, mais, dans les non-dits. Excellent !

Ne faites pas comme notre petite bande, ne dévoilez pas à vos proches la fin de ce manga. Ce serait dommage de gâcher une série qui fait partie des plus originales du marché. En tout cas, on adore cette couverture toute rose bonbon. Par contre, que cela ne vous fasse pas croire que ce livre est à destination d'un public féminin, car, vous fâcheriez sérieusement Shirogane et Ishigami, qui sont, à présent, les deux seuls représentants du sexe opposé. La prochaine fois, on aura peut-être UN nouveau membre au sein de la BDE ? En attendant, les filles ont le pouvoir, et, c'est très bien comme ça !

En bref

« La nouvelle organisation du BDE se met en place... dans la pire des ambiances !»

9
Positif

Un manga qui garde son originalité jusqu'au bout, et c'est génial !

Miko Iino met l'ambiance à elle toute seule

Le filtre à l'eau de rose, une super idée

Toujours des dialogues qui torturent nos méninges, et, on adore ça !

Shirogane et Shinomiya se rapprochent de plus en plus !

Un petit jeu de cartes est à découvrir sur la couverture rigide

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (712)
Autres critiques de Kaguya-sama : Love Is War
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)