6

Critique de We Only Find Them When They're Dead #2

par Blackiruah le lun. 27 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Hors piste

WOFTWTD fut une grosse claque lors de son arrivée. Portée par le génie d’Al Ewing et le talent artistique de Simone Di Meo, la série nous emmenait dans un univers SF très particulier où toute l’économie tournait autour du dépeçage de cadavres de Dieux qui apparaissaient dans une zone définie.

Dans le 1er tome, on y suivait l’équipage du Vihaan II dont le capitaine, Malik, voulait insatiablement découvrir d’où venait ces dieux. Ainsi, l’équipage partit dans cette quête mais les affaires internes font tourner l’expédition à la tragédie et finit de manière dramatique mais aussi totalement folle puisque Malik finit par devenir un Dieu géant de manière mystérieuse à la dernière page.

Fort d’un tel cliffhanger, j’attendais avec impatience la suite et découvrir le pourquoi du comment mais Al Ewing en a décidé autrement :

L’auteur nous propulse 50ans plus tard. Le monde a changé depuis la tragédie du Vihaan II : les dépeçages de Dieux se sont arrêtés et toute une nation s’est créée autour du Dieu Malik. L’ambassadrice des Mondes Internes est envoyée auprès de cette organisation pour y rencontrer Jason, le dernier rescapé de l’équipage de Malik. Mais ce sommet cache des ambitions bien plus complexes qui vont créer un sacré remue-ménage.

C’est compliqué lorsqu’un auteur prend une direction loin de nos envies : ça passe ou ça casse.

Ici : ça casse et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, Al Ewing a complètement cassé son rythme d’une saga qui était installé et n’avait plus qu’à dérouler le tapis pour livrer un space opéra convaincant, mais ce dernier avait manifestement d’autres ambitions à travers ce 2nd volume en livrant un récit de « casse ». Mais il a d’abord fallu nous réexpliquer un nouveau contexte assez alambiqué pour amener un braquage sans réelle surprise et pour un objectif alambiqué.

Car le plus frustrant est de n’avoir aucune réponse sur la fin du premier volume. Ça parait assez dingue qu’un capitaine d’un équipage devienne un cadavre de « dieu » et que ce simple fait n’ait pas obtenu une réponse ou si ce n’est un début d’explication.

Je me suis donc perdu dans ce récit, qui se déroule dans un espace clos alors que l’intrigue est à un niveau galactique et son récit n’amène pas suffisamment de surprise pour retrouver le choc et le plaisir du premier volume.

Al Ewing a voulu nous surprendre mais il s’est pris à son propre jeu. Ce changement de ton ne permet pas à Simone Di Meo d’exploiter pleinement son talent. Je l’ai senti bridé, là où le premier volume lui permettait des découpages sensationnels grâce à une échelle quasi infinie, le restreindre à ce genre de récit le rend moins virtuose à mon sens. Même si, ça reste sympatoche, on perd de son mojo vu au premier volume : très crispant.

Attention tout de même, ce second volume reste lisible, il y a quelques rebondissements, les nouveaux personnages ont de la prestance et l’organisation autour de « Malik » attisent la curiosité et suffisent pour apprécier la lecture. Mais la qualité est bien déçà du 1er arc… J’espère que le 3ème volume corrigera le pas.

En bref

Après un départ époustouflant, WOFTWTD se prend les pieds dans le tapis avec un 2nd volume qui va à l’opposé des promesses du 1er tome. De space opéra grandiloquent à un récit de braquage en espace confiné, nous passons du coq à l'âne en se demandant pourquoi les auteurs n’ont pas poursuivi au lieu de nous propulser 50ans plus tard… Le pari aurait pu fonctionner si l’arc était aussi fou et impressionnant que le 1er volume mais pari raté… Même si le braquage se lit assez bien, la comparaison avec le début de la saga ne lui rend pas service. Espérons que la suite reviendra sur le droit chemin, ça serait vraiment un gâchis.

6
Positif

Une fois la longue introduction, le récit se lit assez vite

Simone Di Meo qui se défend même s’il est bridé par le genre du récit

Negatif

Un récit qui se tient 50ans plus tard alors que nous voulions la suite directe

Un braquage au lieu d’un space opéra

Mais pourquoi Malik est devenu ainsi ? Où sont les réponses !?

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (586)
Autres critiques de We Only Find Them When They're Dead
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)