6

Critique de Jeremiah #39

par vedge le mar. 20 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Retrouvailles

La série Jeremiah a été crée par Hermann en 1977. 45 ans après, on retrouve le même auteur au dessin et au scénario dans ce tome 39.

Ce que j’apprécie particulièrement chez Hermann, c’est son traitement des ambiances sombres, dans des aubes ou aurores, entre chien et loup ; rendu par des aquarelles aux dégradés de gris. Chaque case devient tableau, ou l’attention permet de discerner des nuances, derrière des fumées grises, ou de la végétation noircie. Et quand la planche suivante, en contrepoint, joue d’un peu de lumière et de couleur, avec un rouge ou un bleu, même délavés, on sent comme un soulagement, la sortie de l’oppressante obscurité.

Dans ce tome, Kurdy, emprisonné pour on ne sait quel méfait, s’évade et se met à la recherche de Jeremiah, avec son étrange compagnon d’évasion. De son côté, Jer, tombé dans un traquenard, est l’objet d’un contrat avec un ancien ennemi connu des lecteurs fidèles à la série.

Kurdy mettra tout en œuvre pour le secourir, mais cela sera-t-il suffisant ?

Un tome illustré par un maître qui poursuit sa description d’un monde postapocalyptique où les ambiances sombres et oppressantes, sont le reflet de corps difformes et d’âmes noires.

En bref

Un tome illustré par un maître qui poursuit sa description d’un monde postapocalyptique où les ambiances sombres et oppressantes, sont le reflet de corps difformes et d’âmes noires.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2508)
Autres critiques de Jeremiah
Boutique en ligne
5,99€
Boutique en ligne
5,99€
Boutique en ligne
5,99€
Boutique en ligne
5,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)