8

Critique de Airborne 44 #10

par vedge le lun. 7 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
Les morts ont tous la même couleur de sang

Jardinet, scénariste et dessinateur de cette série, a, on le ressent à la lecture des cinq diptyques qui la compose jusqu’alors, une passion pour l’histoire. Peut-être parce que la connaissant mieux, ses contemporains auraient moins tendance à reproduire les mêmes erreurs.

Ce tome dix marque donc la fin d’un diptyque qui aura, semble-t-il, nécessité, comme les autres, deux ans de travail acharnés à son auteur. Lorsque l’on prend un peu de temps pour observer, analyser et tout simplement admirer l’ensemble des cases et des mises en page, on se rend compte de l’ampleur du travail de peintre, d’orfèvre, pour obtenir un tel résultat.

Que se soient les cases en couleur, ou celles en tons de gris des nuits de combats dans la neige, chacune fait l’objet d’un soin attentif visible ; Elles racontent une histoire poignante, un évènement marquant, rendent compte aussi des sentiments, de la peur à l’horreur, qui traversent ces hommes confrontés à la violence aveugle qui les transforme en temps de guerre. Et nul n’est épargné.

Partant d’un fait réel, celui de onze soldats américains noirs assassinés par des SS le 17 décembre 1944 dans les Ardennes, l’auteur propose un récit rendant compte de la ségrégation de l’époque aux USA et jusqu’au cœur de l’armée. Relégués à des tâches subalternes, jamais en première ligne pour ne pas en faire des héros, les soldats noirs, américains comme leurs compatriotes blancs, participent pourtant à la guerre et se battent pour leur pays.

Ces deux tomes ont vu deux hommes que tout oppose, un blanc du Sud de l’Amérique, élevé dans la haine des noirs, et un noir, fils de chanteur noir ayant fait carrière en France, s’affronter, se connaître et finalement s’apprécier.

Une histoire forte, à nouveau, dans cette magnifique série qui montre l’horreur de la guerre, la détresse de ceux qui la font ainsi que l’humanité et le courage nécessaire pour survivre a ces horreurs en osant espérer du futur qu’il ne soit pas un éternel recommencement.

En bref

Une histoire forte, à nouveau, dans cette magnifique série qui montre l’horreur de la guerre, la détresse de ceux qui la font ainsi que l’humanité et le courage nécessaire pour survivre a ces horreurs en osant espérer du futur qu’il ne soit pas un éternel recommencement.

8
Positif

Des dessins d'une qualité exceptionnelle

Des histoires en deux tomes, humaines et dramatiques

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de Airborne 44
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)