6

Critique de Vampire Dormitory #11

par Tampopo24 le sam. 27 janv. 2024 Staff

Rédiger une critique
Quand on ne peut s'empêcher de se jeter sur son mari !

Avec plus de fraîcheur que précédemment et un ton plus proche de sa série Le roi-démo, moi et nos 10 enfants, aussi disponible chez Pika, Ema Toyama entame un nouveau cycle dans sa romance vampire.

Si vous avez aimé les débuts de la série, nul doute que vous apprécierez les débuts de ce nouvel arc qui s'y inscrit en clin d'oeil. Luka et Mito se sont mariés et son désormais roi et reine du royaume des vampires mais Mito ne parvient pas bien à maîtriser sa soif. Elle est donc inscrite dans un internat pour jeunes monstres en mal de contrôle.

Exit les préoccupations précédentes, Luka règne et s'est débarrassé de ses rivaux vampires. L'autrice ayant décidé de faire durer le plaisir, il faut donc trouver un autre moyen d'animer l'histoire, le retour dans un internat en est un, mais cela ne s'arrête pas à cette redite des débuts pour Mito se refait passer pour un garçon, en prime s'y ajoute de bien singulières créatures. C'est amusant de voir comment l'autrice dévoie le concept même de sa série pour la faire basculer encore plus dans le fantastique. Exit l'internat d'humains, place à un internat de vampire, lycanthropes, zombies et autres incubes. Luka va avoir maille à partir pour protéger et garder sa dulcinée.

Si le concept de la demoiselle en détresse vous hérisse, passez votre chemin, car bien que l'autrice en joue et s'en moque, Mito reste un personnage crispant qui manque toujours dans le fond d'indépendance et ce peu importe comment on la met en scène. Mais on peut aussi en rire et attendre avec une certaine saveur de voir dans quel piège elle va tomber et comment sa prince charmant, qu'elle trouve de plus en plus à son goût, littéralement, va venir la sauver. En prenant le titre avec un biais humoristique, on s'amuse de cette romance clichée et mordante, et ce dès les premières pages quand c'est la princesse qui se jette sur le prince pour le dévorer ! 

L'autrice relance ainsi son histoire avec les mêmes ingrédients qu'au début mais dans un cadre sensiblement différent où les dangers vont venir d'ailleurs et concernant une autre dimension de la vie et l'identité de Luka. Batailles entre créatures fantastiques à prévoir pour une mystérieuse pierre détentrice de pouvoirs. Sans voler bien haut, c'est un divertissement efficace porté par de l'humour et de jolis dessins.

En bref

Amateurs de titres humoristiques avec une touche de mordant et de romance fleur bleue, bienvenue dans la suite de Vampire Dormitory où l'internat change de forme et les compagnons de nos héros prennent poils, canines et queue acérées. Avec l'humour qu'on connaît à l'autrice et son talent pour détourner des situations romantiques so clichées, on s'amuse bien dès le début de ce nouveau cycle. A voir si elle ne se perd pas en cours de route comme la dernière fois, car c'est avec la carte humour qu'elle réussit le mieux à nous distraire !

6
Positif

Un nouveau cycle qui a du mordant

Un humour toujours aussi pétillant

De nouveaux personnages fantastiques variés

Du détournement de scènes romantiques clichées très amusant

Negatif

Une redite avec les débuts de la série

Une héroïne horripilante par son manque de caractère et son cliché d'amoureuse de vampire

Rien de neuf sous le soleil

Le summum du cliché de la RomCom

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1635)
Autres critiques de Vampire Dormitory
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)