7

Critique de Le Renard et le Petit Tanuki #7

par Tampopo24 le mer. 26 juin 2024 Staff

Rédiger une critique
De la diversité aussi chez les animaux fantastiques

Avec douceur et bienveillance, écoute et dialogue, pardon et seconde chance, Mi Tagawa nous conduit sur les chemins de la conclusion de sa douce mais âpre série aux allures enfantines mais bien plus complexe.

Le thème de la famille est vraiment celui qui semble tenir à coeur à l’autrice dans son oeuvre. Père et fils avait déjà été un beau et émouvant développement, c’est encore le cas ici du Renard  et (du) petit Tanuki, avec des figure certes empruntées au folklore japonais mais tout aussi représentatif pour évoquer le sujet de l’abandon, de la colère, de la rumeur, de la seconde chance ou encore de la famille recomposée et de l’amour tout simplement. L’autrice nous aura fait vivre bien des aventures pour conduire à ce dénouement autour de la figure controversée de Senzo que nous avons pourtant appris à aimer et il est l’heure de voir si seconde chance il y aura.

Si j’ai beaucoup aimé le fond de cette saga de bout en bout, je ne peux cependant pas effacer et nier que la narration fut moins réussie, notamment dans ces tomes de conclusion que furent celui-ci et le précédent. A vouloir associer le folklore à son histoire familiale, l’autrice a créé quelque chose de confus parfois. C’est en particulier le cas dans la lutte qui se met en place pour tenter de sauver Senzo et qui implique bien d’autres animaux que nous avions croisés en cours de route. La narration est heurtée, peu fluide, parfois confusante, certaines scènes n’ont pas une grande utilité et sont là pour remplir un espace que j’aurais préféré dévolu au développement des personnages principaux. Bref, c’est de l’action bien maladroite et pas très réussie. L’ensemble donne un résultat confus qui fait un peu passer à côté du message et rend celui-ci plus « facile » que ce que j’aurais aimé.

En effet, c’est mignon et touchant tout plein de voir combien l’évolution de Senzo au contact de « sa famille » formée par Manpachi et Koyuki l’a transformé et a fait de lui, enfin, quelqu’un de complet prêt, à résister à son côté sombre, mais l’ensemble m’a semblé un peu facile et superficiel, dans le sens où le traitement de l’ensemble est bien trop rapide et manque vraiment d’introspection. C’est peut-être parce que la cible de l’autrice est plus jeune mais moi, ça m’a manqué, surtout quand j’ai vu que c’était remplacée par une action maladroitement écrite.

Heureusement, j’ai quand même eu ces petits moments touchants qui font fondre le coeur quand on découvre « le nouveau Senzo » pas si éloigné de l’ancien, toujours aussi maladroit, mais un peu plus expressif vis-à-vis des sentiments que lui inspire sa famille. La conclusion est ainsi un joli petit bonbon, avec un amusant jeu sur les attendus qu’on avait de lui et qui au final ne correspondent pas et l’invite à jouer encore de sa réputation. Tout cela se mélange sous de doux dessins très enrobant qui nous berce et nous réconforte. J’attends maintenant la prochaine série de l’autrice en espérant qu’elle revienne quand même à une simplicité qui lui convient mieux.

En bref

Charmante histoire mélangeant folklore et relations familiales et « humaines », cette courte série m’aura bercée de doux sentiments du début à la fin, proposant un joli message autour des laissés pour compte et ceux qui ont une mauvaise réputation parfois à tort. C’était émouvant, c’était tendre et fort joliment dessiné avec des créatures adorables. J’aurais peut-être aimée une narration à l’aune de cela, apportant plus de profondeur dans les développements psychologiques qui sont restés en surface remplacés par une action et un humour mal dosés et maladroitement écrits qui prenaient trop de place. L’autrice est plus efficace et pertinente pour moi dans les histoires plus simples et sans fioriture. J’attends maintenant de voir quelle prochaine oeuvre elle nous fera parvenir.

7
Positif

De beaux messages

Une fin toute douce

De beaux dessins animaliers et fantastique

Negatif

Une action un peu maladroitement écrite

Une narration bancale et confuse souvent

Un côté un peu facile

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1728)
Autres critiques de Le Renard et le Petit Tanuki
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)