5

Critique de C'était Nous #9

par Suiginto le ven. 8 août 2014 Staff

Rédiger une critique
Après une longue ellipse, on retrouve Nanami à l'université. Cependant, suite à la promesse échangée avec Yano cinq ans plus tôt, les choses ne se sont pas passées comme prévu...

On espérait que voir Nanami plus âgée allait nous permettre de découvrir une héroïne plus mûre et plus posée: il n'en est rien, c'est tout simplement comme si le temps ne s'était pas écoulé pour elle. Elle reste tourmentée par les mêmes blessures et ressasse les mêmes sentiments depuis de nombreuses années, sans que le temps écoulé n'ait amoindri leur ressenti, et sans qu'elle ait pu passer à autre chose.
Sauf que dans la vie c'est complètement improbable d'être la même personne à 17 et à 22 ans et de nourrir toujours exactement les mêmes sentiments, basés uniquement sur des souvenirs qui plus est... Le pompon de l'irréalisme est atteint avec Takeuchi, visiblement pas mieux loti, et obsédé de la même manière par la même fille depuis tout ce temps.

La mangaka a probablement voulu intensifier l'aspect dramatique de l'amour éternel mais contrarié de ses protagonistes, bravant la distance et le temps, sauf qu'elle ne fait que transposer la même situation et les mêmes personnages dans le futur, sans amorcer l'once d'une évolution.
Concernant les graphismes, si on sent au début du volume un changement dans le chara-design et les tenues, traduisant le temps écoulé, au fil des pages Yuuki Obata retrouve son design habituel avec des personnages à l'allure toujours aussi jeune.

Finalement, la seule note intéressante de ce nouvel arc vient du mystère autour de Yano, tandis que justement un flashback nous ramène vers lui dans les derniers chapitres... Malheureusement, il sonne aussi le retour d'une foultitude de nouveaux personnages secondaires aux dialogues confus, avec l'introduction (encore) d'une énième jeune fille qui semble nourrir un amour à sens unique pour le héros...

On sent que l'histoire se creuse et qu'il y a une vraie volonté à densifier la psychologie des personnages, malheureusement les sentiments deviennent de plus en plus surjoués et peu crédibles à force de nous servir un romantisme pur et idéalisé.
Malgré tout, l'auteur nous accroche bien avec les interrogations autour du personnage de Yano, à suivre dans le prochain tome!

En bref

5
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de C'était Nous
Boutique en ligne
19,34€
Boutique en ligne
19,34€
Boutique en ligne
19,34€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)