8

Critique de La Dynastie Donald Duck #5

par Auray le mar. 30 avril 2013 Staff

Rédiger une critique
Ça y est, j’ai lu le tome 5 de la dynastie Donald Duck et me permets de vous soumettre mon avis sur cette période de 1954-1955 des intégrales Carl Barks éditées par Glénat.

La couverture nous rappelle à de précédents tomes où il était expliqué qu’à l’origine Picsou avait une autre tête en ouvrant le coffre à trésor piégé, une beaucoup plus peureuse, ainsi, elle ne correspondait pas à l’effet bon enfant voulu par l’éditeur et avait été donc supprimé. Là est l’intérêt de cette collection : avoir un autre angle et une vue globale sur les œuvres au fur et à mesure du temps.
Au niveau du contenu, nous retrouvons les bonus désormais habituels, le portfolio est le plus intéressant avec les huiles sur bois, dommage tout de même qu’elles ne prennent pas toute la page tant leurs beautés rend honneur aux histoires dont elles sont tirées. Les fiches personnages de Pat Hibulaire et Miss Tick sont prenantes, et toujours des informations diverses et variées, voire humoristiques.
Par contre, j’ai trouvé la qualité des histoires plus variées ce coup-ci : le génie de « la pierre philosophale » ou « à la recherche de la Toison d’or » à côté de planches quotidiennes fait parfois de l’ombre à ces deuxièmes, pourtant on admire l’imagination de recréer sur un même thème (Thanksgiving, Noël, le nouvel an…) différentes situations (voir « 20 000 cadeaux sous les mers ! »).
Les fans de Don Rosa seront ravis en faisant le parallèle des deux prolifiques auteurs avec « les Rapetou dans les choux », ou « la pierre philosophale », et surtout « la grande course à vapeur ! » terminant le deuxième épisode de l’intégrale de la jeunesse de Picsou, tome 1 dans « 1880-1882, le roi du Mississippi ». A noter également la première apparition des castorettes, adversaires féminins des castors juniors !

Un cinquième tome moins varié au niveau des thèmes et pourtant indispensable pour ceux qui veulent lire les différentes inspirations de Don Rosa ou apprécier le travail de Carl Barks dans sa continuité, où toujours se trouvent quelques perles de parutions américaines pour les petits comme pour les grands.

En bref

8
Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (276)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La Dynastie Donald Duck
Boutique en ligne
29,50€
Boutique en ligne
29,50€
Boutique en ligne
29,50€
Boutique en ligne
29,50€
Laissez un commentaire