8

Critique de The Valiant

par Blackiruah le dim. 24 avril 2016 Staff

Rédiger une critique
Valiant est un univers de super héros qui avait été publié initialement par Panini comics. Fort de séries funs (Archer & Armstrong) et d’actions (X-O Manowar) de qualité, l’univers n’a pourtant pas réussi à accrocher le public français pour diverses raisons. Ainsi, Panini finit par abandonner la licence… Dure réalité.

Néanmoins, un nouvel éditeur, Bliss comics, a repris la licence pour nous proposer de nouvelles histoires de cet univers qui fourmille de bons titres. Pour ce tout premier volume, le choix a été fait de revenir sur le marché physique avec le crossover « The Valiant », est-ce un bon choix ? Regardons ceci de plus près.

Kay McHenry est la géomancienne (comprendre par-là une sorte d’avatar de la Terre). Mais mauvaise nouvelle, ce statut implique aussi de devoir affronter une nemesis redoutable : l’Ennemi immortel. Depuis la nuit des temps et malgré la protection du guerrier éternel, toutes les itérations du géomancien ont fini par mourir face au monstre, mais cette fois-ci, nos héros sont entourés de puissants alliés, vont-ils enfin réussir à le vaincre ? On l’espère pour Kay en tout cas.

Scénarisé par Jeff Lemire et Matt Kindt, « the Valiant » est un récit de course poursuite où nous suivons, d’une part, Kay qui va chercher à fuir l’immortel et d’autre part, Gilad (le guerrier éternel) qui va essayer de tout mettre en œuvre pour protéger la géomancienne. Très vite, ce dernier va envoyer Bloodshot à la rescousse de la géomancienne qui vont très vite s’entendre à merveille. D’ailleurs, Jeff Lemire soigne les dialogues entre les deux, pourtant diamétralement opposés, donnant lieu à des scènes et des dialogues savoureux.
Parallèlement, nous assistons à un affrontement musclé avec tout l’univers de Valiant contre l’ennemi immortel. C’est là toute la force de « The Valiant » : elle permet de faire le tour des divers héros très rapidement sans toutefois être inondé par un amas d’information inutile, c’est très efficace grâce à des scènes d’action digne d’un univers de super-héros alternant drame et rires selon les personnages. Rien de mieux pour donner envie d’en savoir plus sur les autres héros !
Au final, la lecture est plaisante, on tourne les pages sans s’ennuyer et on s’attache très vite aux divers protagonistes grâce à la qualité d’écriture des scénaristes.

Mais pas que. Paolo Rivera est un artiste que j’avais découvert avec Mark Waid sur « Daredevil ». Son trait que je trouve simple et élégant permet d’apprécier des planches sublimes où le dessinateur utilise aussi les onomatopées comme éléments de narration. Au passage, le récit permet aussi à Jeff Lemire de dessiner certains passages qui font leur petit effet.

Niveau édition, Bliss comics fait forte impression (cf. l’article dédié). Le choix du cartonné parait judicieux surtout avec la même qualité que les albums de Delcourt. On y trouve aussi en fin de volumes un grand nombre de bonus commentés par les auteurs, notamment des étapes de réalisations de planches assez intéressantes visuellement. Pour les nouveaux lecteurs, sachez qu’une petite présentation des personnages phares est bien présente. Seul bémol : attention aux petites fautes qui font un peu tâche (surtout dès les premières pages) mais rien qui n’ait gâché mon plaisir durant le comic-book.

Avec un récit ambitieux qui permet à tout lecteur de découvrir un riche univers de super héros, « The Valiant » est un choix idéal pour relancer la franchise. Le scénario passionnant nous réserve des surprises grâce à une fin surprenante qui va entrainer de lourdes conséquences pour les protagonistes principaux. Bénéficiant d’une partie graphique soignée, je ne peux que conseiller à tout lecteur de super-héros et même de BD en général de découvrir ce récit qui est un parfait exemple de crossover réussi qui donne tout son charme aux genres ! Belle première pour Bliss comics, espérons que la suite soit du même acabit.

En bref

Valiant est un univers de super héros qui avait été publié initialement par Panini comics. Fort de séries funs (Archer & Armstrong) et d’actions (X-O Manowar) de qualité, l’univers n’a pourtant pas réussi à accrocher le public français pour diverses raisons. Ainsi, Panini finit par abandonner la licence… Dure réalité. Néanmoins, un nouvel éditeur, Bliss comics, a repris la licence pour nous proposer de nouvelles histoires de cet univers qui fourmille de bons titres. Pour ce tout premier volume, le choix a été fait de revenir sur le marché physique avec le crossover « The Valiant », est-ce un bon choix ? Regardons ceci de plus près. Kay McHenry est la géomancienne (comprendre par-là une sorte d’avatar de la Terre). Mais mauvaise nouvelle, ce statut implique aussi de devoir affronter une nemesis redoutable : l’Ennemi immortel. Depuis la nuit des temps et malgré la protection du guerrier éternel, toutes les itérations du géomancien ont fini par mourir face au monstre, mais cette fois-ci, nos héros sont entourés de puissants alliés, vont-ils enfin réussir à le vaincre ? On l’espère pour Kay en tout cas. Scénarisé par Jeff Lemire et Matt Kindt, « the Valiant » est un récit de course poursuite où nous suivons, d’une part, Kay qui va chercher à fuir l’immortel et d’autre part, Gilad (le guerrier éternel) qui va essayer de tout mettre en œuvre pour protéger la géomancienne. Très vite, ce dernier va envoyer Bloodshot à la rescousse de la géomancienne qui vont très vite s’entendre à merveille. D’ailleurs, Jeff Lemire soigne les dialogues entre les deux, pourtant diamétralement opposés, donnant lieu à des scènes et des dialogues savoureux. Parallèlement, nous assistons à un affrontement musclé avec tout l’univers de Valiant contre l’ennemi immortel. C’est là toute la force de « The Valiant » : elle permet de faire le tour des divers héros très rapidement sans toutefois être inondé par un amas d’information inutile, c’est très efficace grâce à des scènes d’action digne d’un univers de super-héros alternant drame et rires selon les personnages. Rien de mieux pour donner envie d’en savoir plus sur les autres héros ! Au final, la lecture est plaisante, on tourne les pages sans s’ennuyer et on s’attache très vite aux divers protagonistes grâce à la qualité d’écriture des scénaristes. Mais pas que. Paolo Rivera est un artiste que j’avais découvert avec Mark Waid sur « Daredevil ». Son trait que je trouve simple et élégant permet d’apprécier des planches sublimes où le dessinateur utilise aussi les onomatopées comme éléments de narration. Au passage, le récit permet aussi à Jeff Lemire de dessiner certains passages qui font leur petit effet. Niveau édition, Bliss comics fait forte impression (cf. l’article dédié). Le choix du cartonné parait judicieux surtout avec la même qualité que les albums de Delcourt. On y trouve aussi en fin de volumes un grand nombre de bonus commentés par les auteurs, notamment des étapes de réalisations de planches assez intéressantes visuellement. Pour les nouveaux lecteurs, sachez qu’une petite présentation des personnages phares est bien présente. Seul bémol : attention aux petites fautes qui font un peu tâche (surtout dès les premières pages) mais rien qui n’ait gâché mon plaisir durant le comic-book. Avec un récit ambitieux qui permet à tout lecteur de découvrir un riche univers de super héros, « The Valiant » est un choix idéal pour relancer la franchise. Le scénario passionnant nous réserve des surprises grâce à une fin surprenante qui va entrainer de lourdes conséquences pour les protagonistes principaux. Bénéficiant d’une partie graphique soignée, je ne peux que conseiller à tout lecteur de super-héros et même de BD en général de découvrir ce récit qui est un parfait exemple de crossover réussi qui donne tout son charme aux genres ! Belle première pour Bliss comics, espérons que la suite soit du même acabit.

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Valiant
10
The Valiant

The Valiant Staff

Lire la critique de The Valiant

Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Laissez un commentaire