6

Critique de Le Maître Voleur #4

par Blackiruah le lun. 23 mai 2016 Staff

Rédiger une critique
Conrad, précédemment arrêté, parvient à s’échapper grâce à son fameux carnet noir qui lui permet de faire chanter un grand nombre de personnes haut placées. Mais bien évidemment la mafia le poursuit toujours : il va donc s’allier avec Lola, un autre baron de la mafia aux méthodes violentes et …. adepte de la torture (et bien glauque pour parfaire le portrait) : loin d’être suffisant pour Conrad pour protéger sa famille et son avenir.

« Le maitre voleur » est le parfait petit thriller qui ravira les amateurs du genre, du moins, pour les moins exigeants. Le récit est efficace mais il nous sert tous les classiques du genre. Le héros subit les attaques d’une famille, s’allient avec un autre légèrement sous la menace et arrive à s’en sortir grâce à divers artifices. On est loin de la pépite du genre mais Andy Diggle réussit tout de même un récit agréable à lire et bien construit dans le rythme qui ne laisse pas la place à l’ennui.

Tout comme Shawn Martinbrough au dessin, il livre des planches efficaces mais sans réelle créativité. Reste qu’elles font le travail, l’encrage soutenu amène un ton polar qui sied bien au récit et les scènes d’action sont bien retranscrites.

Au final, ce quatrième tome du « maître voleur » est dans la continuité des tomes précédents. Plus orienté action, il s’éloigne d’« Ocean’s eleven » pour tendre plus vers un bon thriller d’action où notre héros doit tirer son épingle du jeu parmi les différentes mafias qui le poursuivent. Les amateurs du genre apprécieront.

En bref

6
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Maître Voleur
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire