6

Critique de Star Wars - Dark Vador #4

par Le Doc le lun. 20 févr. 2017 Staff

Rédiger une critique
Après deux mini-séries ("La Prison Fantôme" et "Terreur dans les ténèbres"), ce quatrième tome de la collection consacrée au Seigneur Noir des Sith propose une compilation d'histoires, selon le modèle du premier album ("La Purge Jedi") et des "Star Wars : Icones" du même éditeur.

Les 4 premiers épisodes sont tous tirés de la série "Star Wars : Empire" de Dark Horse (titre mensuel se déroulant pendant la première trilogie) et l'album se termine par une petite vignette humoristique de 2 pages qui était au sommaire de la revue anthologique "Star Wars Tales" aux U.S.A.

"La Cible" :

U.S.A. : Star Wars Empire 19. France : Star Wars - La Saga en B.D. 17.

Quelques mois après la Bataille de Yavin, Dark Vador se rend sur la station spatiale du Bothan Jib Kopatha pour s'assurer (par la manière forte) des services de son réseau d'espions pour récolter des informations sur les Rebelles qui ont détruit l'Etoile Noire. Là, le scénariste Ron Marz le confronte à son passé, tout d'abord de manière assez subtile, avant l'intervention de survivants de la planète Falleen bien décidés à le tuer.
Un bon épisode, classique et efficace : la première partie pose les bases d'événements à venir (pour le destin de Jib Kopatha, il faut se reporter au tome 1 de "Star Wars : Icones") et la seconde propose un affrontement implacable et bien chorégraphié par Brian Ching.

"Le Prix du Pouvoir" :

U.S.A. : Star Wars Empire 31. France : Star Wars - La Saga en B.D. 26.

Sur une planète peuplée par une civilisation dinosaurienne, et dont la production de cartouches de pistolasers fait partie des accords commerciaux de l'Empire, l'assassinat est la méthode la plus répandue pour monter en grade. Le nouveau Président en place sait que sa vie est menacée...et il se retrouve au centre des machinations de Dark Vador...
Ecrit par Scott Allie et dessiné par Joe Corroney, ce chapitre assez anecdotique et un peu trop verbeux ne manque pas de longueurs. Le scénariste secoue tout de même un peu les choses dans les dernières pages.

"Officier Modèle" :

U.S.A. : Star Wars Empire 35. France : Star Wars - La Saga en B.D. 2.

Le meilleur épisode de cette fournée...et on le doit à une équipe bien rodée sur la série "Star Wars : Chevaliers de l'Ancienne République", le scénariste John Jackson Miller et le dessinateur Brian Ching. Dark Vador questionne l'efficacité d'un de ses commandants dans un suspense joliment ficelé, avec une révélation finale très bien amenée.

"Coeur Sauvage" :

U.S.A : Star Wars Empire 14. France : Star Wars Comics Magazine 4.

Après la destruction de l'Etoile Noire, le TIE de Dark Vador s'écrase sur une planète reculée où se trouve un avant-poste impérial. Mais pour atteindre la base, Vador va devoir traverser des étendues sauvages et s'imposer face à la dangereuse faune des lieux...
J'ai surtout apprécié les touches ironiques de cet épisode, un humour très noir qui se joue au dépend des impériaux oubliés dans cette station relais complètement paumée. Pour le reste, cette sauvage aventure solo de Dark Vador est très oubliable...

"Une longue et sale journée" :

Comme je l'ai écris plus haut, l'album se conclue par une amusante (pas de grand éclat de rire, juste quelques sourires ce qui est déjà pas mal) vignette humoristique de 2 pages. Aux dessins, on retrouve Lucas Marangon, le co-auteur des exploits délirants de Tag & Bink avec Kevin Rubio (et qui mériteraient bien une réédition en album).

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Dark Vador
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)