Lanfeust odyssey 2 - L'énigme Or-Azur - 2ème partie simple

Heroïc-Fantasy

Les garçons de C’ian ayant découvert accidentellement une grotte sous le château, Nicolède remarque au plafond des racines anormalement grosses avant d’être pris de vertiges. En arrivant près du castel, des petites femmes vertes volantes attaquent les mouches d’Hébus, puis des trolls sauvages ( ! ) les attaquent. Enfin arrivés, ils retrouvent C’ian avec émotion. Cixi refuse de suivre son promis qui souhaite la mettre en sécurité, mais ne réussit pas à perdre son pucelage. Après les explications de Lanfeust, Hébus et Créfieu, Nicolède envoie le duo enquêter sur l’arbre à « Banshees », surveillés par Oyeppe qui essaie de les retarder. Le but de Sniyque et Qynostre est de faire éclore un arbre magique sous le château Or-Azur, ce qui va générer entre le Magohamoth et le sage présent sur place – Nicolède - un flux d’une telle intensité que son cerveau n’y résistera pas. Qynostre sera alors seul maître à bord, et pourra édicter des lois commerciales à l’avantage de Sniyque. Avertie par Oyeppe de l’avancée de Lanfeust, elle part aussitôt pour Or-Azur parachever l’éclosion. Grâce à la reine des Banshees, le duo comprend que Nicolède est en danger juste au moment où l’éclosion débute. Les 2 arbres à Banshees communiquant entre eux, ils rentrent à Or-Azur instantanément. Nicolède défaille, et Cixi, ayant le pouvoir de changer les couleurs, fait croire aux arbres que c’est l’automne, ce qui les fait mourir, l’un d’eux emportant Sniyque au passage. C’ian ne réussit à guérir son père qu’avec l’aide de Cixi, ce qui provoque l’inversion de leur pouvoir et un spectaculaire rajeunissement de Nicolède. Ce dernier décide d’emmener Cixi à Eckmül pour étudier ce phénomène, et envoie Qynostre en inspection dans le grand Nord.

Lanfeust odyssey 2 - L'énigme Or-Azur - 2ème partie
  • 1451
  • 51
  • 0
Acheter
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Les autres tomes (10)
Présent dans :
Critiques
Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire