Bestiarius 1 simple

péplum action Heroïc-Fantasy

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes... Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les Bestiari. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers... et même contre l’Empire tout entier !

Bestiarius 1 +9
Acheter 7,15 €
  • 1901
  • 119
  • 0
Collection Shopping list Je vends
Galerie
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Les autres tomes (7)
Présent dans :
Critiques
Bestiarius T.1

Bestiarius T.1 Staff

7

J'aime beaucoup l'héroïc-fantasy et j'aime également beaucoup les films et séries dans le genre de Gladiator et Spartacus, cependant l'alliance des deux me faisait peur. Je craignais de tomber sur quelque chose d'on ne peut plus kitch et je n'aurais jamais osé me laisser tenter par Bestiarius sans l'offre gratuite proposée par Kazé. Merci à eux !Au Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain es...

Lire la critique de Bestiarius T.1

Bestiarius T.1

Bestiarius T.1

8

L'auteur n'est autre que celui de Green Blood et HideOut, il est donc clair qu'il ne faut pas s'attendre à rire. À savoir que les différentes tomes ne se suivent pas forcément, par exemple le T 1 et 2 ! Bestiarus ne reflète pas forcément la Rome anthique que notre "monde". En effet l'armée romaine a affaire à des "bêtes". Donc si vous appreciez le thème de la Rome anthique avec ses " mythologies" ...

Lire la critique de Bestiarius T.1

Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire