Plastok 1 - L'empoisonnement simple

fantastique aventure

Le monde des insectes a survécu aux humains, qui n’ont laissé qu’une montagne de plastique derrière eux ! C’est autour de cette matière « divine », qu’est née une nouvelle Société où coccinelles, papillons, fourmis ou abeilles dirigent le monde. Sur l’île d’Hexapoda où l’on a pris soin d’ériger des temples en l’honneur de l’Homme disparu, la grande prêtresse Anasta veille sur ses sujets en sa qualité de cheffe spirituelle. Son dévoué serviteur, Bug le puceron, n'est jamais loin, et cette proximité a le don d’agacer certains fidèles. Mais alors que la vénérable maîtresse s’apprête à nommer son successeur, elle s’écroule victime d’un empoisonnement ! Tous les regards se tournent alors vers Bug. Accusé puis arrêté, il ne devra son salut qu’à une collègue de cellule qui le sauve in extremis de la peine capitale à laquelle il était promis. Commence alors une cavale sauvage pour ce puceron et son acolyte qui s’est attachée à ce nuisible… Malgré sa gentillesse, Bug fait partie de ces insectes jugés inférieurs. Dans une Société hiérarchisée, il devra croire en son destin s’il veut découvrir la vérité et prouver son innocence. Il se pourrait d’ailleurs qu’avant de succomber, Anasta lui ait transmis un savoir inestimable…

Plastok 1 - L'empoisonnement
Acheter
  • 12
  • 3
  • 0
Collection Shopping list Je vends
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Critiques
Plastok T.1

Plastok T.1 Staff

9

Sur une île isolée (et à leur taille), une civilisation d'insectes est née avec sa religion et ses territoires. La religion honore les humains, en particulier Noah le sauveur d'Anasta. Son temple est au cœur du royaume des fourmis. Mais quand la grande prêtresse Anasta CXV meurt empoisonnée sans avoir pu dire qui doit lui succéder, c'est son esclave puceron Bug qui est désigné coupable. A-t-il vra...

Lire la critique de Plastok T.1

Plastok T.1

Plastok T.1 Staff

4

Plastok nous emporte dans un futur peut-être pas si lointain sur notre bonne vieille Terre. Cette dernière est polluée par le plastique sous toutes ses formes. L’Homme a apparemment disparu et il ne reste à la surface de la planète que des insectes. Ces derniers parlent, se déplacent et vivent et se comportent comme des humains. Une grande prêtresse, une coccinelle, à quelques jours de la passatio...

Lire la critique de Plastok T.1

Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire