6

Critique de Vampire Dormitory #4

par Tampopo24 le sam. 22 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Cendrillon au pays des Vampires

Ema  Toyama continue de déployer avec un certain talent son triangle amoureux au pays des vampires entre une humain, un vampire et un dhampire. Si certains actes me gênent parfois aux entournures car le consentement n'est pas la valeur préférée de l'autrice, je lui reconnais cependant un talent certain pour maintenir notre intérêt dans le labyrinthe des sentiments de ses personnages. 

Ren a découvert que Mito était une fille, ce qui ne change en rien ses sentiments et ne fait que les renforcer. Luka, lui, subit la pression de sa famille qui lui révèle qu'il va bientôt tomber sur son âme soeur. Or, il n'en veut pas car il a peur de perdre ce qu'il a avec Mito. 

Ce tome est longue valse chaotique des sentiments de notre trio. S'il est clair que Ren aime Mito et veut être avec elle peu importe son sexe, c'est plus compliqué pour les deux autres. Luka est toujours perturbé par la fillette qu'il a blessé autrefois et ne veut pas s'engager avec une fille, même lorsque celle-ci semble être son âme soeur et l'attire donc inexorablement. Mito, elle, a peur de lui révéler qu'elle est une fille et de le perdre. Franchement, il se coupe vraiment les cheveux en quatre pour pas grand-chose, comme souvent dans ce genre d'histoire.

Cependant le récit est dynamique et agréable à suivre. On tourne un peu en rond avec les héros qui peinent à être honnêtes et se mettent des obstacles là où il n'y en a pas, donnant l'impression d'être dans une revisite de Cendrillon, notamment dans les premiers chapitres où Luka tombe sur une Mito version fille sans la reconnaitre. Heureusement que les personnes autour sont là pour les secouer. Avec ses sentiments, Ren pousse Luka à agir et Mito à s'interroger sur la suite. La famille de Luka lui ouvre aussi un peu les yeux, tandis que celle de Ren vient tout compliquer dans un final surprenant qui va probablement rebattre encore les cartes. 

Malheureusement, si je trouve le récit dynamique et avançant plutôt bien dans l'ensemble, j'ai plus de mal en ce qui concerne le développement des relations. En dehors du fait que je trouve les héros agaçants par leur indécision et leurs secrets, surtout Mito, j'ai été profondément dérangée par le caractère forceur de Ren sous couvert de protéger la personne qu'il aime. Il lui aime un baiser, il lui impose des embrassades et autres câlins, il lui impose même à la fin une morsure et jamais Mito n'a son mot à dire. Celle-ci est bien trop passive face à une attitude au minimum déplacée, je trouve ce genre de pratique regrettable dans un manga à destination d'adolescents...

En bref

Ainsi Vampire Dormitory reste un bon divertissement pour qui cherche une romance avec des vampires reprenant les anciens codes des romances lycéennes. L'autrice sait raconter une histoire pour tenir ses lecteurs en haleine. Il est juste regrettable que les valeurs ne suivent pas également...

6
Positif

Une histoire qui avance : triangle amoureux, âme soeur, rôle des famille...

La légère revisite de Cendrillon

Un récit dynamique

Negatif

Des scènes toxiques qui ne sont pas critiquées

Un titre très classique reprenant des codes un peu dépassés

Des héros qui tournent en rond et manquent d'honnêteté

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (588)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Vampire Dormitory
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)