5

Critique de Vampire Dormitory #6

par Tampopo24 le mar. 24 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Bas les masques !

Ema Toyama fait du Ema Toyama dans ce tome en accélérant drastiquement le rythme de son intrigue et en rendant ses personnage encore plus proche, beaucoup plus proche, mais également en compliquant encore leur vie à mort. Elle aime le mélodrame et ne s'en prive pas. Ça m'amuse autant que ça m'agace.

L'accélération du rythme de la mangaka a de quoi surprendre, il déstabilise même dans un premier temps quand on ouvre le tome, donnant le sentiment d'être dans le  rêve d'un des héros, mais non c'est la réalité qui se précipite comme un camion lancé à pleine vitesse. C'est étrange car jusque là elle avait plutôt pris son temps ce qui n'avait rien de néfaste.

Luka découvre donc qui est son âme soeur et la sauve par la même occasion. Tout change ensuite pour nos amoureux et l'autrice ne se prive pas de satisfaire la curiosité des lecteurs amateurs de romances. Les scènes romantiques plus ou moins tactiles s'enchaînent à la vitesse de la lumière dans ce tome. C'est mignon et ça fait plaisir après tout ce temps de voir Luka et Mito heureux ensemble sous leurs vraies identités, mais c'est un peu too much quand même, donc ça sonne tout sauf naturel. Oui, je sais on est dans une histoire de vampires mais quand même, j'aime quand un développement est crédible, ce qui n'est pas le cas ici.

Heureusement pour combler un peu le vide de l'histoire, qui ne se résumeraient qu'aux embrassades et câlins des héros sinon, l'autrice ajoute un tantinet de politique avec le peuple des vampires, qui pour les uns ont hâte de porter Luka et son âme soeur au pouvoir, tandis que les autres rêves plutôt de les faire chuter. Un nouvel antagoniste infiltre donc le lycée, tandis que Komori prépare la succession et que Ren disparait bien vite du tableau. Cependant les ressorts avec le nouvel arrivant sont les mêmes ou presque qu'ils l'ont été avec Ren, Ruze se rapprochant de Mito et tombant sous son charme malgré lui.

Malgré tout cette tentative permet à l'autrice de creuser enfin un peu le passé méconnu de Mito. Des souvenirs heureux mais pas que lui reviennent et c'est un nouveau mystère qui alimentera bien les tomes à venir ajoutant le mélodrame si cher à l'autrice, je parie. En attendant, cela permet de redécouvrir les dessins toujours aussi charmants de la mangaka quand il s'agit de mettre en scène des bambins. Son trait plein de rondeur est parfait pour cela.

En bref

Avec des héros qui ont fait tomber les masques, l'autrice offre un tome bien plus romantique que les précédents. Une ombre s'écarte pour laisser la place à une autre. La romance est toujours au coeur et la politique en marge, ce que je regrette un peu, surtout vu la précipitation de l'autrice et sa propension aux drames exagérés. Une lecture distrayante mais manquant de justesse et de profondeur.

5
Positif

Le couple est enfin formé

De nouveaux ennuis se profilent

On en apprend plus sur le passé de Mito

On retrouve les jolis dessins de bambins d'Ema Toyoma

Negatif

Le rythme est trop précipité

Tout est superficiel

C'est plein de fanservice entre les héros sans que ça apporte grand-chose

L'antagoniste suit le même schéma que le précédent

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (693)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Vampire Dormitory
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)