Des-agréments d'un voyage d'agrément

aventure

Un livre de Gustave Doré

Cet album se présente comme le carnet de bord de M Plumet, un artisan passementier qui découvre la Suisse lors d’un voyage avec sa femme. Le propos est comique et satirique : satire du tourisme montagnard, de la bourgeoisie commerçante, du désir d’écrire et de peindre, de l’aventure romanesque… C’est surtout dans la composition des planches et la distanciation qu’il prend par rapport à son œuvre que Gustave Doré étonne : avec un mélange de naïveté et de roublardise inattendu chez un auteur aussi jeune, il crée la surprise à chaque planche de l’album et fait exploser les codes du récit et de l’histoire en images.
Une postface illustrée par Léon Maret (l’auteur de Canne de fer et Lucifer et de Course de Bagnole aux Requins Marteaux) vient compléter la lecture du récit, mettant en lumière sa contemporanéité. En effet, bien loin d’être une bande dessinée poussiéreuse destinée à un public exclusivement bibliophile, la lecture des Des-agréments (1851) reste aujourd’hui fluide, inventive, novatrice, et se situe aux antipodes du carcan imposé par certains codes utilisés largement dans la bande dessinée d’aujourd’hui.

Note globale - 0
Les experts - 0
Membres - 0
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Commentaires (0)
Laissez un commentaire