Le Labyrinthe des rasoirs

drame Philosophie érotique

Sexe, violence et philosophie, voilà pour le programme de ce manga coup de poing, extrême et malsain, interdit en Angleterre. Refusant toute limite, Le Labyrinthe des rasoirs met en scène meurtriers psychopathes, pervers polymorphes et victimes innocentes dans un déluge d’horreurs plus intenses les unes que les autres, passant d’Eros en Thanatos dans des histoires dont le lecteur ne sortira indemne.

Le Labyrinthe des rasoirs
Note globale 5,63 48
Les experts 5,62 13
Membres 5,63 35
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Le Labyrinthe des rasoirs édition Simple
Terminée en 1 tomes
Dernière critique globale du staff
Le Labyrinthe des rasoirs 8

Le Labyrinthe des rasoirs

Manga acheté à cause de son anecdote : censurer en Angleterre. Est-ce qu'il le mérite ? ... Aspect : Un format (21*15), une couverture annonçant le genre. Il n'y a pas de résumé au dos. Le manga fait dans les 210 pages. A la fin, il y a une interview de l'auteur avec 4 admiratrices de son travail. Une indication 16 ans et le manga est emballé. ...

Lire la critique de Le Labyrinthe des rasoirs

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Le Labyrinthe des rasoirs

Je partage totalement l'avis de noodles. J'aurais pu écrire la même chose, mot pour mot. Manga à éviter. Pas à cause de son côté malsain, non non. Just...

Lire la suite

Le Labyrinthe des rasoirs

Mauvais, très mauvais, je me demande pourquoi il a été censuré vu le navet que c'est.. Les quelques 200 pages se lisent en à peine 20 minutes, le dessin n'est pas terrible voir plutôt laid, les différ...

Lire la suite

Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
Zhatryd

Frafuzelier

Agonie

Zyxon

mendokusaii

Junjito

madhic

sertark

allia

Edogawa Ranpo

Commentaires (0)
Laissez un commentaire