Mauretania

science fiction Humour

Depuis le milieu des années 1980, le dessinateur britannique Chris Reynolds bâtit un monde bien à lui. À première vue, le monde de Mauretania ressemble au nôtre. On peut y contempler la nature ; y enchaîner les petits boulots ; retourner sur les lieux de son enfance… Mais plus on le regarde de près, plus il paraît étrange. On tombe au coin de la rue sur une arche romaine qui semble avoir été construite la veille… puis sur les vestiges d’une civilisation extraterrestre… puis l’on comprend que ladite civilisation a pris le contrôle de la Terre.

Dans l’un des récits constituant cette anthologie, Monitor II, personnage énigmatique portant toujours un casque, est investi d’une lourde mission : veiller à l’équilibre du monde. Dans ce but, il sera amené à accomplir diverses tâches, comme fermer des entreprises jugées néfastes ou offrir des cerfs-volants à des enfants. Dans un autre récit, un détective enquête sur des immeubles qui disparaissent du jour au lendemain. Car chez Chris Reynolds, les lieux sont animés de leur propre vie. On voit poindre des ingrédients issus du récit de genre (on trouve par exemple des éléments de science-fiction, des enquêtes policières…) et un discret humour tout britannique, mais de la même façon que le monde dépeint par Chris Reynolds semble remodelé, l’auteur semble prendre un malin plaisir à déjouer les attentes des lecteurs pour produire quelque chose d’indicible et mystérieux.

Première présentation d’ampleur du travail de Chris Reynolds en France, cette anthologie rassemble pas loin de 300 planches publiées initialement dans les années 1980-1990 au Royaume-Uni.

Mauretania
Note globale - 0
Les experts - 0
Membres - 0
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Mauretania édition simple
1 / 1 - en cours
Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Commentaires (0)
Laissez un commentaire