Codex Sinaïticus

Esotérique Religion

"Je suis celui qui suis". Telle est la dernière phrase du testament que son père a laissé au jeune et brillant chercheur Christopher Wertmann. Une étrange formule empruntée à un autre testament : l'Ancien Testament dans lequel Chris va trouver une seconde lettre, qui va l'envoyer sur les traces du Codex Sinaïticus, la toute première version de ce texte fondateur de la Chrétienté. Une première version dont on dit qu'elle contiendrait de bien mystérieux secrets, que tentèrent de découvrir en leur temps plusieurs chercheurs nazis, et plus particulièrement un certain... Kurt Wertmann, le propre grand-père de Christopher. Conscient qu'il doit faire la lumière autour de la mort de son père et protéger le Codex des mauvaises mains entre lesquelles il semble s'apprêter à tomber, Christopher se met aussitôt en route pour la plus dangereuse des aventures.

Codex Sinaïticus
Note globale 7,80 6
Les experts 6,00 1
Membres 8,00 5
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Codex Sinaïticus édition simple
Terminée en 3 tomes

Codex Sinaïticus simple

glénat bd - La Loge Noire

Dernière critique tome du staff
Codex Sinaïticus T.3 7

Codex Sinaïticus T.3

Cette série a pour base le premier manuscrit chrétien rédigé contenant l’ancien et le nouveau testament et censé renfermer en son sein une voie pour entrer en contact direct avec Dieu et en retirer une puissance quasi infinie, celle qui permis à Moïse d’ouvrir la mer en deux. Le héros de la série, poussé par le décès de son père au premier tome, poursuit la quête du manuscrit originel, au milieu ...

Lire la critique de Codex Sinaïticus T.3

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
barbichu

Draine

thunder.eagle

Commentaires (0)
Laissez un commentaire