Le chien de Dieu

1960. À Meudon, dans son pavillon, Céline est au travail. Sous le regard de Toto, son perroquet, Céline est concentré sur son prochain livre, Rigodon, celui qui clôturera sa dernière trilogie. À l’étage, dans la salle de danse, Lucette fait répéter ses élèves.
Alors que le soir tombe, l’orage éclate. Le tonnerre claque comme un coup de canon. À travers la fenêtre, à la lumière de l’éclair, Céline voit la silhouette d’un cavalier, le maréchal des logis Louis-Ferdinand Destouches, du 12e Cuirassiers, qui semble l’attendre au bout du jardin.
Et Céline se replonge dans son passé : la boucherie de 14, la rencontre avec Élisabeth Craig, l’écriture du Voyage au bout de la nuit , son quotidien de médecin, les dérives de la seconde guerre, la fuite à Siegmaringen – l’objet de ce dernier livre – Rigodon. Et bien sûr, Lucette, sa compagne, présente dans les pires moments, qui fait répéter ses élèves à l’étage.

Le chien de Dieu
Note globale - 0
Les experts - 0
Membres - 0
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Le chien de Dieu édition Tirage de tête
Terminée en 1 tomes
Le chien de Dieu édition simple
Terminée en 1 tomes
Extrait
Dernière critique tome du staff
Le chien de Dieu 7

Le chien de Dieu

Avec « Le chien de Dieu », les auteurs nous proposent un un portrait de louis-Ferdinand Céline complexe et nuancé ; Entre la rigueur du labeur d’écrivain, et les errements fantasmagoriques d’un être névrosé. Le dessin est à l’avenant, complexe sans en avoir l’air ; Dans la rigueur du trait qui refuse la couleur. C’est un récit intérieur qui râpe, comme les phrases privées d’article. C’est un ré...

Lire la critique de Le chien de Dieu

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Commentaires (0)
Laissez un commentaire