Les nuits rouges du Théâtre d'Epouvante

fantastique

Trois ans après Les Monstres aux pieds d'argile, Les Nuits rouges du théâtre d'épouvante pose un nouveau jalon dans l'univers d'Alexandre Kha. Il retrace cette fois-ci l'histoire funeste de la troupe de comédiens d'un théâtre délaissé où, peu à peu, les cauchemars imaginaires de leur spectacle macabre prennent le pas sur la réalité. Les cinq chapitres constituent autant d'histoires secondaires, tel un roman-feuilleton, et évoquent les personnages étranges qui peuplent ces nuits rouges : un épouvantail misanthrope, persécuté par les corbeaux, un Casanova au visage vitriolé, un jeune étudiant décapité mais bavard, un loup-garou aguicheur et lunatique, de vrais et faux zombies, sans oublier Elena, jeune femme d'Europe de l'Est engagée dans ce théâtre pour sa faculté à exprimer la peur, sous le joug d'un metteur en scène tyrannique. Ici, le dérisoire côtoie le tragique. Le morbide se teinte d'érotisme. Les nuits sont rouges mais le sang plutôt noir.

Les nuits rouges du Théâtre d'Epouvante
Note globale 6,00 1
Les experts 6,00 1
Membres - 0
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Dernière critique tome du staff
Les nuits rouges du Théâtre d'Epouvante 6

Les nuits rouges du Théâtre d'Epouvante

Elena, la jeune ukrainienne sans papiers, fuit en ville après que l'épouvantail ait tué le fermier qui l'exploitait. Après avoir squatté au cimetière, elle est embauchée au théâtre de l'épouvante où elle mourra et ressuscitera tous les soirs sur scène. 5 êtres masculins l'aimeront : épouvantail, acteur défiguré, loup garou, décapité ou souffleur... Hommage avoué au théâtre du Grand-Guignol, cet...

Lire la critique de Les nuits rouges du Théâtre d'Epouvante

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
ginevra

Commentaires (0)
Laissez un commentaire