Gravelines

historique

Avec les premières décennies du XVIe siècle, l’Europe a définitivement tourné le dos au Moyen-Âge pour ancrer fermement ses pieds dans la Renaissance. Pourtant, malgré cette belle dénomination, la période est en proie à de nombreux paradoxes. On lance des navires sur les mers et les océans à la recherche de nouvelles terres et de nouvelles richesses, tout en refusant de voir en l’étranger que l’on rencontre un être civilisé. On se prétend humaniste, on se vante de posséder un esprit critique, on s’émerveille de l’imprimerie qui permet la diffusion de nombreux ouvrages, mais on refuse à l’homme de se questionner. L’intransigeance fait loi, on est prêt à aller jusqu’à la guerre pour imposer ses croyances. L’opposition entre le roi très catholique Philippe II d’Espagne, soutenu par une papauté dépravée, et la reine d’Angleterre Elisabeth Ière, qui refuse la soumission, en est la triste démonstration. La bataille de Gravelines, qui se déroule dans la Manche en août 1588, révèlera que la foi du plus fort ne conduit pas nécessairement à la victoire.

Gravelines
Note globale - 0
Les experts - 0
Membres - 0
Envie Critique
Acheter
Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
SuzieSuzy

Commentaires (0)
Laissez un commentaire