Heaven Eleven

Sport comédie

Hozukito est une petite île située dans le golfe de Setouchi. Il court une terrible légende à propos du football qui hante cette île et qui en interdit la pratique. Pour faire taire cette croyance, deux lycéens, Saigo et Okubo, décident de former un club de football dans leur lycée: pour cela, ils doivent trouver 9 joueurs qui accepterons de jouer malgré la malédiction.

Heaven Eleven
Note globale 6,85 212
Les experts 6,25 24
Membres 7,05 188
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Heaven Eleven édition COFFRET
Terminée en 1 tomes
Heaven Eleven édition SIMPLE
Terminée en 5 tomes

Heaven Eleven SIMPLE

Taifu Comics

Heaven Eleven édition simple
Terminée en 5 tomes

Heaven Eleven simple

Akita shoten

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Heaven Eleven

LA référence!!! Heaven Eleven est une série exceptionellement drôle, une forme de Shaolin Soccer sur papier, un délire sorti tout droit de l'esprit d'Hideki Owada... Si je ne devait en garder qu'un...

Lire la suite

Heaven Eleven

Un mélange de foot à la Olive et Tom et de fantastique, un graphisme bien léché, de l'humour:un cocktail divertissant!

eltonio

Lire la suite

Heaven Eleven

Manga genial, on se fend en 2 du début à la fin. Les personnage sont tous trop fort qu'on a envie de les adopter ^^. Petit bémol une fin trop abrupte mais touchante. Par le cannon de niraikanai!!!!...

Lire la suite

Heaven Eleven

Heaven Eleven est un manga complètement déjanté ! Ne vous attendez pas à un manga sérieux de foot à la « Captain Tsubasa », ça n’a rien à voir. C’est plutôt une sorte de Shaolin Soccer version manga! ...

Lire la suite

Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
redleaves

Ermac1515

petor

FrEaK

Ayasuna

waddle26

bruno28

Highla

Spaeda

jazzluck

Commentaires (0)
Laissez un commentaire