Au pays de la mémoire blanche

politique Fables fantastique

Rousseau, le personnage principal, se réveille couvert de bandelettes dans une chambre d’hôpital, la mémoire vide. Il entend parler d’un bus piégé, d’une femme tombée sur lui dont le corps lui a sauvé la vie. On lui rend ses papiers de chien, le voilà dans la rue. Autour de lui, des chiens à la mine patibulaire, des affiches désignant l’espèce féline comme l’ennemi à combattre. Parvenu à l’adresse indiquée sur ses papiers, Rousseau ne reconnaît toujours rien. Mais sa “ mémoire blanche ” lui permet de regarder le monde avec un esprit neuf. Commence alors une longue quête teintée de fantastique, dans cette ville hostile où les murs poussent le temps d’un songe. Il croise à plusieurs reprises une licorne, qui semble vouloir l’aider et lui confier une mission qu’il devine, peu à peu. Mais comment vaincre cette guerre qui ne dit pas son nom ?

Au pays de la mémoire blanche
Note globale 6,50 4
Les experts 8,00 1
Membres 6,33 3
Collection Envie Critique
Extrait
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Au pays de la mémoire blanche édition simple
Terminée en 1 tomes
Dernière critique tome du staff
Au pays de la mémoire blanche 7

Au pays de la mémoire blanche

Rescapé d’un attentat, Rousseau, se réveille, momifié de bandelettes sur un lit d’hôpital. Le choc lui a effacé la mémoire. Il ne sait plus qui il est, d’où il vient, ce qu’il faisait dans ce bus. Il en a oublié jusqu’à son terrible quotidien. Celui d’un être prisonnier d’une société fratricide et policière, gouvernée par les chiens et persécutant les chats, prisonnier d’une ville grise dont les m...

Lire la critique de Au pays de la mémoire blanche

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Pas encore de séries similaires

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
rosedesang

Commentaires (0)
Laissez un commentaire