Les critiques de Spider-Man

Spider-Man T.1964

Spider-Man T.1964

7

« Spider-man, l’intégrale 1964 » fera passer un agréable moment à l’amateur de vieux, très vieux comics.Le style de Ditko semble bien sur dater de Mathusalem, mais il possède un charme rétro assez plaisant.Bien sur toutes les intrigues ne sont pas formidables mais cette intégrale offre un aperçu de pratiquement tout l’univers de Spider-man avec ses plus grands ennemis, les plus sérieux étant le Bo...

Lire la critique de Spider-Man T.1964

Spider-Man T.1971

Spider-Man T.1971

7

Si « Spider-man, l’intégrale 1971 » n’est sans doute pas un must absolu, force est de constater que les scénario tiennent bien la route, avec un Peter Parker plus mal dans sa peau que jamais après le meurtre de Stacy et terriblement tiraillé par sa double vie incompatible avec la vie normale d’un jeune homme de 20 ans.La teneur sociale plus marquée (drogue, prison, minorités) bien qu’étonnante d...

Lire la critique de Spider-Man T.1971

Spider-Man T.1970

Spider-Man T.1970

5

« Spider-man, l’intégrale 1970 » ne me laissera pas un souvenir très vivace.Les dessins de Romita et surtout de Buscema sont toujours d’excellentes qualité avec un héros gouailleur évoluant dans les gratte ciels new-yorkais, mais Spider-man manque pour moi de renouvellement dans ses challengers charismatiques.Le seul intérêt de cette intégrale reste les errements personnel de Parker, dévoré par so...

Lire la critique de Spider-Man T.1970

Spider-Man T.1969

Spider-Man T.1969

5

« Spider-man, l’intégrale 1969 » est dans la moyenne des aventures du Monte-en-l’air.L’épisode à rebondissements autour de la tablette permet de mettre en scène de nombreux ennemis du Tisseur, certains de premier rang comme le Caïd ou le Lézard, d’autres plus anecdotiques comme le Shocker et enfin certains franchement minables comme Marko ou même Silvermane.On appréciera l’élégance et le raffineme...

Lire la critique de Spider-Man T.1969

Spider-Man T.1968

Spider-Man T.1968

6

« Spider-man, l’intégrale, 1968 » bien que d’un niveau globalement tout à fait honnête, n’est pas pour moi le meilleur cru des aventures du Tisseur de Toile.Si les dessins de Romita secondé par Don Heck sont de très bonne facture, les affrontements contre le Docteur Octopus et le Caïd sont trop classiques pour être pleinement intéressants.Celui contre le Vautour, ennemi que j’ai toujours trouvé d’...

Lire la critique de Spider-Man T.1968

Spider-Man T.1966

Spider-Man T.1966

7

« Spider-Man, l’intégrale 1966 » se lit plutôt bien.Le style de Dikto passe assez bien pour l’époque même si certaines intrigues sont minimalistes et flirtent bien souvent avec le ridicule.Celui de Romita est déjà plus élaboré et plus séduisant marquant la grande époque de Spidey.Coté adversaires, Octopus, Kraven, le Bouffon Vert et le Rhino sont d’incontournables références assurant une solide op...

Lire la critique de Spider-Man T.1966

Spider-Man T.1978

Spider-Man T.1978

5

« Spider-Man, l’intégrale 1978 », n’est pas globalement le meilleur des aventures du Tisseur de Toile.Bien sur le long passage avec le Bouffon Vert ravira les fans, mais l’épisode s’étire un peu trop dans la durée pour ne pas finir par la lasser.Même si les dessins de Andru restent de très bonne qualité, les débuts de Wolfman pourtant talentueux sont poussifs avec une galerie de super criminels « ...

Lire la critique de Spider-Man T.1978

Spider-Man T.3

Spider-Man T.3 Staff

7

Amazing Spider-Man #4 et 5 : Retour aux fondamentaux (Back to Basics en V.O.), le titre du premier arc narratif de la relance de Amazing Spider-Man par Nick Spencer, peut s'appliquer à différents aspects de l'intrigue, de ce retour à un statu-quo pré-"Peter Parker chef d'entreprise" à la façon dont les personnages secondaires qui gravitent autour du héros sont développés. La drôle de situatio...

Lire la critique de Spider-Man T.3

Spider-Man T.2

Spider-Man T.2 Staff

7

Ben Reilly, alias Scarlet Spider, fait déjà une pause (ce qui n'est pas pour me déplaire). Il n'y a donc que deux séries au sommaire de ce deuxième numéro de Spider-Man paru sous la bannière Fresh Start : Amazing Spider-Man (avec deux épisodes) et Peter Parker : The Spectacular Spider-Man (avec trois épisodes).Tout en préparant le terrain pour ses futures intrigues avec les pages qui ouvrent chaqu...

Lire la critique de Spider-Man T.2

Spider-Man T.1

Spider-Man T.1 Staff

7

Sur les trois séries qui composent le sommaire du softcover Spider-Man (le format est plutôt sympathique, genre petit TPB avec couvertures à rabats et enfin des séparations entre chaque titre...mais 7,50 EUR, ça reste quand même peu cher par rapport aux kiosques d'il y a à peine un an qui proposaient plus de pages...sniff, sniff), il n'y en a en fait qu'une qui correspond au Fresh Start tel qu'il ...

Lire la critique de Spider-Man T.1

Spider-Man T.9

Spider-Man T.9

6

Superior Spider-Man 16 : 6.8/10 Un peu audacieux la façon dont Octo se sert des médias pour piéger "un" bouffon vert mais ça laisse un goût amer, notre spidey s'abaisse bien bas et il y a les dommages collatéraux (les proches perdent leurs emplois) le cliffhanger est pas super menaçant. Les dessins sont pas mal. Superior Spider-Man 17 : Spidey contre spidey !! C'est une idée intéressante… assez ...

Lire la critique de Spider-Man T.9

Spider-Man T.1

Spider-Man T.1

8

Cool...

Lire la critique de Spider-Man T.1

Spider-Man T.1962

Spider-Man T.1962 Staff

8

Spider-man tome 1, comprend les aventures de 1962 à 1963 et fait partie des rééditions Panini comics en format spécial 50ème anniversaire du tisseur (en 2012) pour ceux qui auraient loupé le numéro d’il y a plus de dix ans déjà. Avec les sorties des films Marvel à succès commercial, le public s’est tourné de nouveau vers ces comics qui étaient depuis longtemps en rupture de stock, donc le ...

Lire la critique de Spider-Man T.1962

Spider-Man T.1971

Spider-Man T.1971

10

pourquoi n'y a t'il que 192 pages dans cette édition 1971 de 2012 alors que dans la premiere édition 1971 de 2005 il y a 257 pages ? que manque t'il ? sa fait 65 pages de moins quand meme !...

Lire la critique de Spider-Man T.1971