La colline aux coquelicots

Tranche de vie Social

L'histoire du manga est située en 1963 dans la ville de portuaire de Yokohama (près de Tokyo). On y suit la vie quotidienne d'une lycéenne nommée Komatsuzaki dont le père, marin, est porté disparu après un accident, et la mère, photographe, est souvent à l'étranger pour son travail. Elle est liée à deux garçons, un membre du journal de l'école nommé Shun Kazama et le président du conseil étudiant, Mizunuma.

Note globale 7,71 203
Les experts 7,10 20
Membres 8,31 183
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Dernière critique tome du staff
La colline aux coquelicots 10

La colline aux coquelicots

Cette collaboration entre le père et le fils Miyazaki aura cette fois été des plus fructueuses et promet un passage de flambeau rassurant. Gor? Miyazaki s'est inspiré ici, d'un shojo des années 80 Kokuriko zaka kara. Début des années 60, une lycéenne répondant au nom d'Umi vit avec son petit frère et sa petite sœur dans la maison de leur grand-mère. Les enfants sont orphelins de père et leur mè...

Lire la critique de La colline aux coquelicots

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
La colline aux coquelicots

On m'avais dit pas mal de bien de ce film, et comme pour les contes de Terremer j'ai profité des prix fait à la fnac pour me procurer, à l'aveugle, ce film. Et effectivement, si l'on compare avec l...

Lire la suite

La colline aux coquelicots

Sans tout de suite rentrer dans l'animation proprement dite, ce qui m'a personnellement "gêné" tout au long du film, c'est d'avoir lu et de connaître la version manga dont...

Lire la suite

Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
Hyu Sadahiro

Schala

two-hands

spavon

eenangel

Kotane

F@bienb

Alice Liddell

Highla

Myrtille

Commentaires (0)
Laissez un commentaire