Pico Bogue

Humour

Moi, c’est Pico, un adorable petit rouquin, et la vie, c’est tout le reste : la petite sœur Ana Ana, les parents, Papic, Mamite, les copains, l’école, la plage, la gym, les fâcheries, les ours en peluche, la télé, Dieu, etc. La vie et moi, c’est le tas de problèmes que ça pose de s’arranger avec tout ça. Par exemple, perdre son statut de fils unique (vénéré) pour partager le terrain avec la petite sœur (une pétroleuse). Rigoler comme des baleines avec un conte d’Andersen réputé lacrymal, ou décider de devenir immortel parce que c’est mieux. Gâcher son quart d’heure de célébrité (auquel chacun a droit, d’après Andy Warhol) en démontrant que la moule n’est pas un ver de terre. Expliquer au Papic qu’il n’a pas besoin d’être un héros, puisqu’on l’aime comme il est, « tout ordinaire, tout flapi ». Et, plus généralement, cultiver l’art de s’épanouir au mieux quand on est petit.

Note globale 8,09 40
Les experts 7,40 5
Membres 8,77 35
Collection
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Pico Bogue édition simple
11 / 10 - en cours
Pico Bogue édition Intégrale 2016
1 / 1 - en cours
Dernière critique tome du staff
Pico Bogue T.6 10

Pico Bogue T.6

Pico Bogue fait partie de ces bandes dessinées qui mériterait d’être plus connu et reconnu. Mais commençons par le début, Pico est un petit garçon sans âge fixe pour mieux coller à l’enfance dans sa largeur. Intelligent, curieux et affectueux, il est doté d’une petite sœur répondant au doux nom d’Ana Ana, avec qui il vit des sensations uniques que procure cette partie de la vie d’un Homme. ...

Lire la critique de Pico Bogue T.6

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
Gatling

LeDan

Sorata

Willos

Laure21

Ariya

Thiron

Christophe

plumette

Auray

Commentaires (0)
Laissez un commentaire