Acqua Alta

fantastique

Chaque année pendant sept jours, la cité secrète d’Ultréquinoxe,monumentale ville lacustre reliée au reste du monde par un pont immense sur lequel chemine le train Chimère-Express, ouvre ses portes pour un gigantesque carnaval. Des foules innombrables s’y pressent, non seulement pour s’y amuser mais portées par l’espoir : à Ultréquinoxe, il est en effet possible, le temps de la fête, de retrouver un disparu ou un être cher. On peut aussi, lors du célèbre banquet d’avril qui clôt les festivités, être tiré au sort pour devenir l’un des citoyens permanents de la ville. Cette année-là, deux participants inattendus rejoignent le carnaval : Luc et Matthieu, des appariteurs naufragés qui convoient une mystérieuse boîte commandée, disent-ils, par le maire de la cité…

Note globale 6,70 6
Les experts 8,00 1
Membres 5,40 5
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Acqua Alta édition simple
Terminée en 2 tomes

Acqua Alta simple

Casterman BD - Univers d'auteurs

Dernière critique tome du staff
Acqua Alta T.2 8

Acqua Alta T.2

Suite et fin de l’aventure, je n’ai pas été déçu. On peut finalement comparer le scénario à celui de l’histoire sans fin, en espérant ne pas offenser l’auteure, mais avec un univers bien à elle. Je me suis laissé porté jusqu’à la dernière page, découvrant un monde fourmillant de personnages et d’idées. La fin est surprenante et donne une série plutôt réussie. ...

Lire la critique de Acqua Alta T.2

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Acqua Alta

Trop d elipses, découpage et phylacteres qui ne m ont pas convenu, pas convaincu non plus par la mise en couleur... Bref beaucoup d effort pour arriver au bout des deux tomes en prenant peu de ...

Lire la suite

Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
1717rincebru

meus

Commentaires (0)
Laissez un commentaire