Francis (Loputyn)

fantastique

Sorts, potions, convocations : les devoirs des sorcières sont préparés à l’ombre de la Montagne orpheline. Mais Mellia aime aussi s’amuser, parfois au détriment de ses fonctions. Bien qu’elle sache qu’il ne reste plus grand-chose du test le plus important de sa carrière de sorcière, elle n’a pas été en mesure de prendre le contrôle de son propre destin : il est déjà trop tard pour se préparer, elle ne peut que décevoir les attentes de ses compagnons de clan. Mais juste la dernière nuit, quand il semble n’y avoir aucun espoir pour elle, le destin lui donne une réunion favorable pour renverser la situation. Ou peut-être pas. François est un esprit, mais il a un corps physique, il peut s’amuser, il peut rompre et retourner à la nature, et puis il se rassemble dans la forme qu’il aime le plus. Son préféré est le renard. Et surtout François est paresseux, méchant et dissolu. Mais le temps presse, la nuit touche à sa fin...

Francis (Loputyn)
Note globale 7,60 4
Les experts 7,00 1
Membres 7,67 3
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Francis (Loputyn) édition simple
Terminée en 1 tome
Dernière critique tome du staff
Francis (Loputyn) 7

Francis (Loputyn)

La jeune sorcière Metillia a paressé et ne s'est pas bien préparé pour l'épreuve qu'elle aura le lendemain. Sa rivale Camélia a déjà fini la préparation des potions. Elle va voler le livre des incantations à la chef de clan pour invoquer un esprit. Elle réussit à appeler un esprit-renard, Francis. Mais celui-ci n'est pas vraiment le bon partenaire qu'il lui aurait fallu : il est mesquin, paresseux...

Lire la critique de Francis (Loputyn)

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
Eska-chan

noé

Evylyn

ginevra

Commentaires (0)
Laissez un commentaire