L'étranger (Ferrandez)

adaptation Récit


Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu'il faisait très chaud dans l'autobus qui le menait d'Alger à l'asile de vieillards, et il s'est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c'est avec une conscience aiguë du soleil qui l'aveugle et le brûle que l'employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.

L'étranger (Ferrandez)
Note globale 8,71 7
Les experts - 0
Membres 8,71 7
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
L'étranger (Ferrandez) édition Edition spéciale
Terminée en 1 tome
L'étranger (Ferrandez) édition Edition 10 ans
Terminée en 1 tome
L'étranger (Ferrandez) édition simple
Terminée en 1 tome

L'étranger (Ferrandez) simple

gallimard bd - Fétiche

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
jgomila

brindille

gfx68

Commentaires (0)
Laissez un commentaire