Visa transit

« Je dois partir et vivre, ou rester et mourir » écrit Shakespeare, repris par Nicolas Bouvier en exergue de L’usage du monde. À l’été 1986, quelques mois après l’accident nucléaire de Tchernobyl, Nicolas de Crécy et son cousin ont à peine 20 ans quand ils récupèrent une Citröen Visa moribonde. Ils remplissent la voiture de livres, qu’ils ne liront pas, ajoutent deux sacs de couchage, des cigarettes… et embarquent pour un voyage qui n’a pas de destination, mais doit les mener le plus loin possible.
Ils traversent le nord de l’Italie, la Yougoslavie, la Bulgarie et descendent en Turquie, dans un périple qui les confrontent au monde autant qu’à eux-mêmes.

Visa transit
Note globale 9,00 1
Les experts - 0
Membres 9,00 1
Collection Envie Critique
Acheter
Les éditions Toutes les éditions
Visa transit édition simple
2 / 1 - en cours

Visa transit simple

Gallimard BD - Hors-collection

Extrait
Dernière critique tome du staff
Visa transit T.1 6

Visa transit T.1

La citation de Diderot, placée en préambule de l’ouvrage, donne le ton de ce récit, construit sur la mémoire, qui fait de l’acquis, l’être, au détriment de l’inné.Deux jeunes garçons, sur un coup de tête, profitent d’une éventuelle mise à la casse d’une Citroën Visa, décident qu’elle partira en beauté au lien d’en carcasse, en lui faisant parcourir le plus de chemin possible ; Vers l’Est.Jeune, pa...

Lire la critique de Visa transit T.1

Dernières critiques des membres Rédiger une critique
Vous pourriez aimer

Si vous connaissez cette oeuvre, n'hésitez pas à en proposer des similaires, même si elles sont déjà présentes ci-dessous. Les suggestions sont classées par nombre de votes pour que le système soit le plus efficace possible.

Dernières activités des membres sur cette oeuvre
gfx68

Commentaires (0)
Laissez un commentaire